Aller au contenu principal

Chambre d’agriculture - Groupe GDA - FDCUMA Creuse
Pratiques de l’agriculture biologique : des solutions pour toute l’agriculture, l’agriculture durable en pratique

Les visites de fermes au G.A.E.C. Tixier Couturier, chez Claude Paris, au G.A.E.C. Chartron, chez Marc BOSLE ainsi que les témoignages de Philippe Auvillain, Patrick Bigouret et Jacky Secque ont bien montré que l’Agriculture Biologique est performante sur le plan technico-économique avec une éthique, le respect des hommes, des consommateurs, des citoyens, le bien-être animal, la protection de l’environnement, une reconnaissance et une valorisation des produits.

94 participants ont pu le constater. Les pratiques de l’AB peuvent s’appliquer à l’agriculture conventionnelle et apporter des solutions aux problèmes actuels.

Reportage-Témoignage Chez François Dumas 63 Voingt *

*Voingt se situe dans les Combrailles à quelques kilomètres de GIAT (63) et de la Creuse.

François est Eleveur-Sélectionneur de vaches allaitantes Limousines sur une exploitation où l’altitude est comprise entre 750 et 800 m.

Installation en 1982. Démarche AB depuis 1981, certifié depuis 1998.

S.A.U. : 69 ha tout en herbe, morcelée (120 parcelles, 47 ilôts, 3 communes) avec une zone granitique et une autre volcanique.

Cheptel : 54 vaches mères inscrites au H.B.L. 25 % de renouvellement Vêlages d’automne (Septembre à Novembre) : 30, les autres de Janvier à Mars.

Productions : Reproducteurs - Mâles de 12 à 15 mois, environ 10 par an, 30 à 40 % vendus pour l’AB ;

- Femelles (laitonnes, 2 ans, génisses pleines, vaches suitées), 30 % vendues par l’AB.

- Vaches de boucherie : 5 à 10 par an vendues dans le circuit bio ; 350 à 450 kgs de carcasse.

- Veaux des vaches de réforme, environ 3 par an, vente en bio à 1 mois, 1 mois 1/2. - Broutards (reste des mâles) vendus en conventionnel pour l’Italie.

Alimentation : Bon foin de prairie naturelle à volonté, flore diversifiée. Complémentation avec un mélange céréalier équilibré + CMV pour : - Broutards : maximum 2 kgs/jour (150 jours).

Croissance : environ 1 200 g/jour sans complémentation avec de la bonne herbe bien gérée. La complémentation apporte un gain supplémentaire de 200 g par jour et une meilleure présentation des animaux à la vente. Pour les génisses, la complémentation n’est pas intéressante au pré sous la mère ; en hiver, le très bon foin leur est réservé. - Reproducteurs : maximum 2 kgs/jour jusqu’à la vente.

La complémentation ne commence pas trop tôt pour le développement de la panse.

- Vaches de boucherie : 4 kg/jour en phase de finition pour celles qui ne sont pas finies à l’herbe. CMV (minéraux + oligos + vitamines) + sel à tous les animaux en seaux pour les animaux dehors, en semoulette pour ceux à l’étable.

Parasitisme : Aucun traitement depuis 8 ans sauf pour 2007/2008 : Traitement paramphystome + strongles (Dovistome) en Décembre 2007 sur :

- une partie des primipares -

une bonne partie des génisses de l’année.

Hivernage des animaux : Plein air pour 2/5e des animaux.

 

Stabulation libre : aire bétonnée extérieure non couverte avec cornadis et rateliers grande capacité protégés de la pluie ; aire de couche paillée.

Utilisation de litière bactérisée : base lithothamme + bactéries + eucalyptus, provoque un compostage à froid Avantages de cette litière :

- Très bonne ambiance dans le bâtiment donc moins de problèmes sanitaires.

- Assainissement et désinfection de la litière, absorption de l’ammoniac.

- Pas besoin de sortir le fumier pour composter (coût équivalent au retourneur d’andain).

- Compost à l’abri des intempéries, stabilisé à maturité, pas de risque de « beurre noir ».

- Pas de perte d’éléments minéraux.

- 1 seule reprise pour épandage direct donc moins de travail.

Critères de sélection : - Rusticité : vêlages faciles, production laitière, docilité, résistance aux parasites, bons aplombs. - Développement et potentiel de croissance.

Résultats - Bilan campagne 2007-2008 : 54 vaches à la reproduction ; 54 vêlages ; 54 veaux nés ; 1 veau mort ; 53 veaux. Productivité numérique : 98 %. Très bons retours en chaleurs à 6 semaines après vêlages.

Fertilisation - amendements :

- Compost : 8 T/ha sur les 2/3 de la S.A.U. en rotation sur l’ensemble de la surface épandage en Août

– Septembre pour les pâtures et Novembre sur les prairies de fauche. Un épandage d’automne est plus efficace qu’un épandage de printemps ; il est également plus pratique (travail, météo).

- Lithothamme : 150 à 200 kg/ha sur la moitié de la S.A.U. en rotation sur l’ensemble de la surface. L’apport de lithothamme améliore la qualité de l’herbe, l’appétence et favorise une bonne évolution de la flore. Associé à une bonne gestion du pâturage, très peu de refus sont constatés.

Gestion de l’herbe - Pâturage tournant (clôture électrique).

- 1 groupe de parcelles par lot d’animaux (9 lots à cause du parcellaire).

 

- Rotation des animaux sur 5 à 6 parcelles par lot (moins d’une semaine par parcelle, chargement élevé).

- Respect des stades des plantes avec une mise à l’herbe précoce (début Avril).

- Eviter le surpâturage (5 cm au mini) pour la repousse et le parasitisme.

Ceci permet de faire des stocks dans le but d’une recherche d’autonomie fourragère à 100 %. Un déprimage précoce permet de récolter un foin de qualité sans altérer les rendements.

Priorité au bon foin ; enrubannage très restreint, uniquement s’il n’est pas possible de faire du foin.

Conclusions : Ferme en Agriculture Biologique avec d’excellents résultats, des performances techniques, de la qualité. Un exemple d’agriculture durable, autonome et économe.

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière