Aller au contenu principal

Poursuivre l’élan en faveur de la génétique salers

Le Herd-book salers et ses partenaires ont animé une journée génétique et de promotion de la race.

La dernière journée génétique salers s’est déroulée à Maurs.
La dernière journée génétique salers s’est déroulée à Maurs.
© R. S.-A.
Ces dernières années, les “journées génétiques salers” se sont multipliées. De très nombreux éleveurs y ont participé. Elles se poursuivent à un rythme moins cadencé, par arrondissement. Le dernier rendez-vous, jeudi 17 janvier à Maurs, a permis de faire le point sur les nouveautés en matière d’aides départementales ; de présenter les caractéristiques des produits des principaux taureaux d’insémination ; de démontrer les intérêts du vêlage à deux ans...

Acheter un taureau

À cet égard, c’est le Gaec des Prairies (au lieu-dit La Camp Briquèze) qui a ouvert ses portes. Cette société, adhérente au Herd-book salers, est née de la fusion de deux élevages (Seyrolles et Amadieu). Les éleveurs ont décidé de privilégier la race pure, abandonnant petit à petit le croisement. Ils pratiquent déjà le vêlage à deux ans, ce qui permet de réduire la période d’improductivité, mais nécessite d’être rigoureux quant à la conduite des génisses et réclame une alimentation particulièrement riche. C’est notamment ce qu’a expliqué Bernard Lafon, directeur de Bovins Croissance.  

Plus de 560 élevages engagés dans des contrats d'amélioration

Pierre Bonnaves est intervenu pour sa part sur les taureaux disponibles à l’IA (insémination animale) et Stéphane Garel sur les modalités d’attribution des aides directes versées par le Conseil général pour l’amélioration génétique de son cheptel. Il a particulièrement insisté sur le soutien à l’achat de taureaux améliorateurs, dès le premier niveau de contrat (qui nécessite des élevages adhérents à l’état civil, mais pas nécessairement au Contrôle de performance ou Herd-book). Une aide de 200 euros est attribuée par taureau améliorateur confirmé ; elle passe à 250 euros dès le niveau 2 de contrat. À ce jour, 567 élevages sont engagés dans l’un des trois contrats d’amélioration génétique proposés et qui ouvrent droit à des aides au renouvellement, au travail en race pure, à l’insémination, à la transplantation embryonnaire, etc. 

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Jeune sur un simulateur de conduite d'engin agricole
Quel est ce nouvel outil pédagogique qui va entrer à la MFR de Marcolès ?

Vu à Aurillac, lors du Forum de l’orientation et des métiers, le simulateur d’engins agricoles a fait l’unanimité. La MFR de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière