Aller au contenu principal

Bovins viande
Pour la seule partie bovins allaitants, 6 M€ de crédits sont réservés

En soutien à son agriculture, la Région Auvergne-Rhône-Alpes apporte 17 millions d’euros sur l’ensemble des filières, pour la période 2023-2027. Aux côtés des châtaignes ou du maraîchage, la partie animale est -de loin- celle qui bénéficie de la plus grosse part.

Signature officielle à 1 300 m d’altitude, en présence de nombreux conseillers régionaux, du Draaf, des syndicats agricoles, d’éleveurs (dont ceux engagés dans la démarche locale AVP qui engraissent des génisses croisées (comme celle présente sur la photo).  
Signature officielle à 1 300 m d’altitude, en présence de nombreux conseillers régionaux, du Draaf, des syndicats agricoles, d’éleveurs (dont ceux engagés dans la démarche locale AVP qui engraissent des génisses croisées (comme celle présente sur la photo).  
© © R. Saint-André

C’est dans des terres d’estives du Cantal, que le vice-président en charge des Affaires agricoles, Fabrice Pannekoucke, est venu signer ce plan de soutien, le 31 août.
Le cadre : rendez-vous était pris au Gaec du Chaussedier, chez Pierre et Luc Mathieu au Vaulmier(1). Exploitation de 65 mères sur 108 hectares - 65 % à plus de 1 300 m tout à l’herbe, sans culture - qui produit de la salers label rouge, des génisses pour Carrefour via la démarche locale AVP (Association la viande au pays), des bœufs pour sa ferme auberge au buron et, depuis peu, elle s’est aussi lancée dans l’apiculture. Un cadre idyllique qui fait réagir Fabrice Pannekoucke : “Voilà la réalité de notre agriculture, loin des conneries qui circulent sur les réseaux sociaux, alimentées par des associations comme L214 et les préjugés de la Cour des comptes.” Des propos appréciés par François Garrivier, éleveur dans la Loire, président du Comité de filière Aura, qui s’insurge également contre ces points de vue mais se félicite, au contraire, de la reconduction d’un plan de soutien auquel il était directement associé : “Dans la continuité du précédent, s’y ajoutent des éléments pour répondre à de nouvelles attentes.” (voir par ailleurs).
Les éleveurs Bruno Dufayet et Victorien Leybros, ainsi que le responsable du magasin Carrefour de Mauriac, Anthony Corbeau, ont présenté la démarche AVP, en place depuis 20 ans, qui répond exactement aux espoirs portés par la Région : engraissement, abattage local, circuits courts et rémunération contractuelle (révisée deux fois par an), prenant en compte le coût de production et la rémunération de l’éleveur.

Le bon exemple   
“C’est le principe d’Egalim qui permet de bâtir des projets”, convient le président de la Chambre d’agriculture, Patrick Escure. “Un contrat ne rend pas le métier plus facile, mais s’avère indispensable pour donner de la lisibilité”, confirme Fabrice Pannekoucke. “Des sujets qui nous animent également”, certifie le directeur régional de l’agriculture, de l’alimentation et de la forêt (Draaf), également présent.  

 (1) Les enfants de Chantal et d’Alain Mathieu, ancien président de la FDSEA et membre actif de la FNB, à une époque où Patrick Escure, actuel président de la Chambre d’agriculture, présidait le CDJA du Cantal.

 

Filière Aura
Les bénéficiaires de ce plan 2023-2027 sont les 10 000 exploitations allaitantes d’Auvergne-Rhône-Alpes qui élèvent 610 000 vaches salers, charolaise, limousine ou aubrac (première filière agricole régionale et Aura et première exportatrice de broutards). Ce sont aussi 273 ateliers d’élevage de veaux, sept labels rouges, deux AOP, deux IGP et 1 050 exploitations bio. En tout, 122 000 t équivalent carcasse gros bovins sont produits, dont 70 % abattus en région.

 

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière