Aller au contenu principal

Domagri
Portes ouvertes à la compétitivité technique

Les exploitants agricoles ont pu découvrir ou redécouvrir les activités de la coopérative, sous le signe du partenariat avec les diverses structures agricoles du Puy-de-Dôme et les organismes nationaux.

Sous le soleil lempdais salutaire, les agriculteurs ont pu découvrir les activités de Domagri sur 6 ha de l’exploitation du Lycée Agricole Louis Pasteur de Marmilhat le vendredi 15 juin. Le matin, une présentation de la filière semences a démontré l’intérêt des semences certifiées aux exploitants (compte-rendu la semaine prochaine). L’après-midi était axée sur la visite des essais et la découverte du Phytobac® et du système de guidage «Isaguide» évitant le jalonnage.
Les techniciens de Domagri prodiguaient leurs conseils tout au long de la visite, épaulés par leurs partenaires. La visite débuta tout d’abord par une présentation des variétés de colza. Puis Didier Chollet, ingénieur du CETIOM(1), interpellait les exploitants sur l’opportunité de répondre aux besoins du marchés en biocarburants. Il précisait que «le rendement énergétique de la production de biodiesel Diester® à partir de colza ou de tournesol, de la parcelle à la pompe, est positif sur un rapport de 1 pour 3 ». Bien qu’elle soit boudée en raison de la concurrence du soja et des cours actuels peu encourageants, une panoplie de variétés intéressantes de pois étaient présentées.
Ensuite, l’attention était retenue par Frédéric Moigny de la Chambre d’agriculture sur l’usage des stimulateurs sur blé pour gagner en teneur de protéines. Il insistait sur le fait que «gagner 1/3 à 1/2 point de protéines suffit à franchir un seuil de gamme, ce qui n’est pas négligeable dans un contexte de concurrence accrue entre les régions sur les blés de qualité». Ensuite, la visite se poursuivait par une imposante vitrine variétale de blés tendre d’hiver animée par Domagri et Olivier Vincent d’Arvalis. Ce dernier évoquait l’importance de la sensibilité à la fusariose comme critère de sélection des variétés. « Le risque de mycotoxine est inféodé à cette sensibilité » rappelait-il. Le visiteur pouvait alors se rapprocher d’un stand abordant la fertilité des sols pour découvrir après les magnifiques tournesols et les diverses variétés d’orge et de triticales. Des jachères apicoles et jachères fleuries étaient également présentées par les étudiants de l’Enita. Pour conclure la visite, Julie Cloupet, d’Adivalor, exposait les démarches de collecte des EVPP(2) et PPNU(3) à proximité d’une démonstration de local phytosanitaire.
Cette journée fut un succès au vu du nombre de participants, tous avides des informations techniques précises apportées par Domagri.

(1) Centre Technique Interprofessionnel des Oléagineux Métropolitains
(2) Emballages vides de produits phytosanitaires
(3) Produits phytosanitaires non utilisables.

 

Les plus lus

Antoine Cayrol : chevalier... de l'extrême

Il est l'un des neuf seuls alpinistes au monde à avoir atteint les trois pôles : nord, sur, Everest. Un parcours vertigineux…

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière