Aller au contenu principal

Arboriculture
Pommes : un cru 2010 peu prometteur

A quelques semaines de la cueillette, la saison 2010 ne semble pas encore être celle qui remettra les producteurs de pommes en selle.

Les cueilleurs à l’œuvre.
Les cueilleurs à l’œuvre.
© D.R.

De l'avis même des professionnels, la récolte à venir s'annonce médiocre et ne permettra manifestement pas aux producteurs limousins de remonter la pente. En cause les intempéries de début mai durant lesquelles quelques centaines d'hectares ont été endommagés par la neige, principalement en Corrèze et en Dordogne. Le dossier déposé au titre des calamités agricoles, validé au niveau départemental, sera étudié en commission nationale en octobre prochain.

 

Pour les pommes rescapées, un autre problème se pose. En effet, le russeting affecte cette année de nombreuses pommes. Cet aspect brun-roux de la peau de la pomme, même s'il ne change en rien son goût rend la pomme inapte à la commercialisation. Pour l'heure, on estime que la coopérative Perlim pourrait avoir de 4 000 à 5 000 tonnes de pommes touchées par ce phénomène. Là encore, les intempéries de mai sont soupçonnées et un dossier de calamité agricole a été déposé.

 

En résumé, une année 2010 qui ne se présente pas très bien et qui fait suite à d'autres années difficiles. L'année 2009 a en effet été critique et les pomiculteurs ne voient guère d'amélioration avec la fin de saison. Les prix demeurent toujours bas et donc non rémunérateurs. « Certains producteurs vont arrêter », confie Jean-Jacques Bouisse, président de la section fruits de la FRSEA du Limousin.

 

Au niveau européen et malgré les mesures prises sur le coût de la main d'œuvre saisonnière, le compte n'y est pas. En effet, la distorsion de concurrence intra-européenne demeure. Là où le coût de la main d'œuvre dépasse les 10 euros en France, elle n'est que de 6 euros en Allemagne et de 7 en Italie ou encore en Espagne. Le combat s'annonce difficile, les forces en présence ne disposant visiblement pas des mêmes armes…

Points Pommes

Portés par Pôle emploi en partenariat avec l'Arefa du Limousin, les chambres d'agriculture et les FDSEA de Haute-Vienne et de Corrèze, les Points Pommes de Saint-Yrieix-la-Perche et d'Objat sont toujours à la recherche de cueilleurs pour la récolte à venir. Etudiants, demandeurs d'emploi, retraités, tous les candidats à la cueillette sont invités contacter les Points Pommes.

Point Pommes de Saint-Yrieix-La-Perche - 05 55 75 49 06.

Point Pommes d'Objat - 05 55 25 99 70 ou 05 55 25 99 90. De 8 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

carcasse dans un abattoir dans le Puy-de-Dôme
L'abattoir d'Issoire deviendra-t-il départemental ?

Le Conseil département du Puy-de-Dôme entame une réflexion pour une possible reprise de l'abattoir d'Issoire, suite à l'arrêt…

Des centrales d'achats bloquées par les agriculteurs en Auvergne-Rhône-Alpes

Les braises des manifestations agricoles de janvier à peine refroidies, FNSEA-JA remettent le couvert à partir de ce mercredi…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière