Aller au contenu principal

Point sur les essais de la Ferme des Bordes

La Ferme des Bordes fait le point sur les résultats obtenus en avril.

Ensilage d’un méteil riche en protéagineux

Sur notre système conventionnel, 17 ha d’un méteil riche en protéagineux avaient été implantés à l’automne. Au semis le mélange était composé de 50 % de protéagineux (pois fourrager, vesce commune, vesce velue et féverole) et 50 % de céréales (triticale et avoine). Le stade début épiaison ayant été atteint sur le triticale et la féverole étant fleurie, il a été décidé de récolter ce MCPI malgré une météo très instable. La fauche du MCPI a démarré le 22 avril et n’a pu se terminer que le 23 avril à cause d’une panne sur la faucheuse. Au moment de la fauche, des échantillons ont été prélevés pour réaliser un tri par espèce. Il ressort de ce tri que le MCPI est composé à plus de 70 % de protéagineux (féverole en tête) et 26 % de céréales (cf. figure 1).
Du fait des conditions climatiques de l’hiver et notamment de la forte pluviométrie, le pois est quasi inexistant dans le méteil récolté et à l’inverse la féverole a largement pris le dessus sur toutes les autres espèces. En 2022 ce même mélange avait été implanté et la féverole s’était beaucoup moins exprimée dans le méteil (22 %) mais le pois plus (20 %). Cet ensilage de MCPI devrait donc avoir une valeur azotée importante (à vérifier via les analyses). Celui-ci sera utilisé à l’automne pour un essai engraissement de vaches de réforme.
L’ensilage du méteil a eu lieu le 25 avril après environ 96 heures de préfanage au sol. Sur cette période, les conditions n’étaient pas optimales pour un bon séchage de l’andain que nous avions choisi de ne pas reprendre derrière la faucheuse conditionneuse afin de préserver les feuilles des protéagineux. En effet, les températures étaient plutôt fraîches et le rayonnement assez faible. Au moment même de l’ensilage, l’hygrométrie était assez élevée et quelques précipitations ont eu lieu. Le méteil a donc été ensilé à 19.5 % MS ce qui est très faible. La parcelle B, fauchée en première (22 avril), présente la teneur en matière sèche la plus élevée des trois parcelles récoltées (cf. tableau 1). Au total, ce sont 62.3 tMS qui ont été récoltées sur les 17 ha soit un rendement de 3.7 tMS/ha (avec un écart de 1 tMS/ha entre la meilleure et la moins bonne des parcelles).
Antoine BUTEAU

Engraissement de vaches de réforme au pâturage : un début d’essai mouvementé

Un nouvel essai sur l’engraissement de vaches de réforme au pâturage a débuté cette année. Dans cet essai, deux modalités sont testées : un lot engraissé uniquement au pâturage, sans complémentation, et un lot au pâturage reçoit une complémentation à hauteur de 3 kg de blé/vache/jour. Ces deux lots sont menés en pâturage tournant sur 6 paddocks de prairie permanente. La sortie des animaux a été retardée à cause de l’inondation des parcelles d’essais due aux fortes précipitations début avril, la mise à l’herbe n’a pu être effectuée que le 11 avril après une double pesée ainsi qu’une note d’état corporel. Après cette mise à l’herbe plus tardive que prévu, un nouvel épisode pluvieux a compliqué le pâturage des animaux puisque celui-ci a de nouveau provoqué l’inondation des parcelles d’essais. Du fait du manque de disponibilité des autres parcelles portantes sur la station, il a donc été nécessaire de rentrer les animaux en bâtiment le 29 avril. Il ne nous reste plus qu’à attendre un ressuyage des parcelles avant la remise au pâturage des animaux.

Aurélien PONROY

Les plus lus

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière