Aller au contenu principal

Fédération des chasseurs
Point sur la chasse dans le Puy-de-Dôme

À la veille de l’ouverture de chasse, la fédération des chasseurs du Puy-de-Dôme fait le point sur l'année 2023.

 

Dominique Busson, président de la fédération des chasseurs du Puy-de-Dôme.
Dominique Busson, président de la fédération des chasseurs du Puy-de-Dôme.
© FDC63

« Le lièvre est abondant dans tout le département et les populations de chevreuils et de sangliers restent stables » rapporte Dominique Busson, président de la fédération des chasseurs du Puy-de-Dôme (FDC 63). À la veille de l’ouverture de la chasse (prévue le 10 septembre), la fédération des chasseurs du Puy-de-Dôme fait le point sur la saison écoulée.

Tarif avantageux pour les agris

En 2023, la FDC 63 compte près de 11 000 adhérents et 202 nouveaux chasseurs parmi ses rangs. « Depuis trois ou quatre ans, une vingtaine d’agriculteurs nous rejoignent chaque année. Leur motivation première est d’assurer la protection de leurs cultures face aux dégâts causés par certaines espèces. Grâce à notre partenariat avec la Chambre d’agriculture, ils peuvent profiter d’un tarif préférentiel sur la formation et le permis, passant de 146 à 23 € seulement » note Dominique Busson.

Les dégâts dus au gibier

Les dégâts occasionnés par le gibier concernent principalement les champs de blé et de maïs, ainsi que les prairies, selon la FDC 63. « L’an dernier, près de 200 dossiers ont été déposés et plus de 160 000 € d’indemnisation ont été versés aux exploitants ayant subi des dommages dus au gibier » détaille Dominique Busson. En tête des espèces impliquées : le sanglier, responsable de 98% des dégâts déclarés dans le Puy-de-Dôme, suivi du chevreuil et du cerf.
Pour un meilleur suivi, une application sera prochainement proposée aux agriculteurs puydômois pour faciliter le signalement des dégâts causés par la faune sauvage sur leurs parcelles (voir article ci-dessous). Au niveau national, un décret d’application concernant l’indemnisation des dégâts agricoles causés par les sangliers sera bientôt publié. Il est assorti d’un objectif, d’ici 3 ans, de réduire au niveau national de 20 à 30 % les surfaces agricoles détruites par les sangliers

Actions pour la biodiversité

Cette année, 1 130 ha de CIPAN (cultures intermédiaires pièges à nitrate) ont été semés en partenariat avec l’association Mission haies. « L’implantation de ces mélanges de semences est un pari gagnant-gagnant pour les chasseurs et les agriculteurs » estime Dominique Busson, président de la fédération départementale. « Pour les premiers, elle permet de maintenir la présence du gibier après la période de moisson, et pour les seconds, elle enrichit les sols, au bénéfice des cultures suivantes ». Par ailleurs, une trentaine de points d’eau ont été créés et quelques 8 350 mètres de haie ont été plantés dans le cadre du programme « Plantons des haies ! » du plan France relance. « Ces aménagements participent également à préserver nos paysages » rappelle Dominique Busson.

 

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière