Aller au contenu principal

Plus de 160 jeunes formés à la bonne conduite d´un tracteur

La caravane de "10 de conduite rurale" s´est arrêtée la semaine dernière à la Maison familiale de Marcolès. Plus de 160 jeunes de trois établissements scolaires et d´un CAT y ont suivi une formation.

Les fils et filles d´agriculteurs ainsi que les jeunes qui travaillent sur une exploitation agricole bénéficient d´un "privilège" : dès 16 ans, ils peuvent se mettre au volant d´un tracteur ou d´engins agricoles. "La réglementation leur permet de conduire sur la route un ensemble jusqu´à 18 mètres de long, 2,40 mètres de large et 40 tonnes de poids total autorisé, sans aucune formation préalable !", constate le major Jean-Louis Fortin, responsable de l´opération "10 de conduite rurale" pour la Compagnie républicaine de sécurité (CRS). Or, les accidents impliquant des jeunes sur la route sont nombreux. On recensait près de 1 600 accidents de tracteurs en France en 1970. Constat qui a conduit à la mise en place dès 1972 de cette opération de prévention, qui associe les CRS, l´assureur Groupama, le groupe Total et Claas-Renault Agriculture.

Quatre jours à Marcolès

L´une des deux caravanes de "10 de conduite rurale" a fait étape récemment à la Maison familiale de Marcolès. Du 17 au 20 mai, plus de 160 jeunes des Maisons familiales de Marcolès et Saint-Flour, du lycée privé agricole Saint-Joseph de Maurs et du CAT d´Anjony (Saint-Cernin) ont ainsi pu suivre les épreuves théoriques et pratiques encadrées par les moniteurs spécialisés des Compagnies républicaines de sécurité. "Deux équipes sillonnent la France durant toute l´année scolaire. Elles dispensent des formations dans les établissements d´enseignement agricole qui en ont fait la demande. Il y en a 850, on en visite 250 par an et on touche 12 000 jeunes chaque année", explique le major Fortin. Chacune de ces équipes, composée de six fonctionnaires de police, dispose d´un semi-remorque transportant trois tracteurs et d´une fourgonnette embarquant du matériel informatique destiné à animer les séances consacrées à la connaissance du code de la route. "On essaie de leur faire prendre conscience des dangers de la route au niveau de la conduite d´un engin agricole et on élargit le discours à la sécurité routière en général", commente le major Fortin. Après la théorie, la pratique : chaque jeune, accompagné par un moniteur, peut s´essayer à la conduite d´un tracteur sur une piste figurant la circulation routière.

Les meilleurs élèves récompensés

Malheureusement, les accidents n´arrivent pas qu´aux autres et sont souvent le fait d´habitudes ou de comportements dont on a perdu de vue qu´il peuvent être dangereux, soulignait Jean-Louis Fortin, citant le cas d´un accident dramatique survenu récemment en Dordogne : deux enfants que leur grand-père promenait sur le capot de son tracteur avaient péri sous les roues de l´engin... Plébiscitée par les parents comme par les enseignants, cette opération de prévention donne lieu à un classement et à une remise des prix, qui s´est déroulée à Marcolès. Cette action présente aussi l´avantage de montrer aux jeunes que les forces de l´ordre sont avant tout soucieuses de prévention plutôt que de répression.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière