Aller au contenu principal

Patrick Bénézit : « Nous revenons de loin »

Président de la Copamac, Patrick Bénézit revient sur le projet stratégique national sur la Pac annoncé mi-juillet par le ministre de l'Agriculture et constate que les mobilisations du 25 mars des organisations agricoles du Massif central et de la FRSEA Auvergne-Rhône-Alpes ont contribué à faire bouger les lignes.

Patrick Bénézit préside la Copamac (organisations agricoles du grand Massif central).
Patrick Bénézit préside la Copamac (organisations agricoles du grand Massif central).
© SC

Le 13 juillet dernier, Julien Denormandie a dévoilé lors d'un CSO*, les derniers arbitrages de la France pour la Pac. La copie est-elle plus favorable à l'agriculture de nos zones que celle prévue initialement ?
Depuis le départ, la Copamac (grand Massif central), les organisations des massifs et la FRSEA Auvergne-Rhône-Alpes ont été en pointe sur l'ensemble des sujets, se positionnant unanimement en force de propositions. Force est de constater que nous avons eu raison de rester très mobilisés, car les tendances à la sortie de l'hiver étaient très inquiétantes pour l'élevage en général et pour nos zones en particulier. Les fortes actions syndicales de mars ont été plus que nécessaires et ont pesé dans l'évolution des décisions.

Dans le détail, vous avez obtenu gain de cause sur l'ICHN...
L'enveloppe dédiée aux ICHN a été préservée. Elle reste fléchée vers l'élevage. Cela est conforme à notre souhait. Le ministre a fait le travail pour aller chercher les cofinancements nécessaires pour maintenir l'enveloppe à son niveau actuel. C'était un de nos objectifs, il était très important qu'il soit rempli.

Ces dernières semaines, le débat s'est cristallisé autour de la prime à l'UGB avec des craintes sur ses critères et ses montants. Au final que peuvent en espérer les éleveurs ?
Nous n'étions pas favorables à un changement de système. Ce sont bien les pouvoirs publics qui ont souhaité passer à une prime à l'UGB, en lieu et place des actuelles aides aux bovins allaitants et laitiers. En mars, les premières propositions étaient à 72 euros par UGB allaitant, à l'arrivée nous serons à 104. Nous n'avons pas complètement atteint l'objectif mais nous revenons de loin. En système allaitant, les critères qui ont été trouvés avec une revalorisation des aides à l'UGB permettent de retrouver à peu près les montants initiaux, bien que d'une situation à une autre les écarts puissent être importants. En lait, là aussi, les critères pris en compte garantissent aux producteurs de nos zones difficiles de retomber à peu près sur leurs pieds, conformément aux souhaits exprimés par nos régions et nos massifs. Nous pouvons toutefois regretter la disparition du différentiel lait de montagne qui n'a pas été suffisamment défendu malgré l'insistance des massifs.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière