Aller au contenu principal

Herd Book Limousin
Pas de réelle reprise en vue pour la race Limousine

Les années passent et se ressemblent. Si une amélioration se fait sentir pour le Herd Book Limousin, le bilan de l’année reste toujours en demi-teinte.

Le HBL a tenu son assemblée générale au pôle de Lanaud le 21 novembre dernier.
Le HBL a tenu son assemblée générale au pôle de Lanaud le 21 novembre dernier.
© La Creuse agricole et rurale

2013 s’achève à nouveau sur un sentiment mitigé pour les responsables du Herd Book Limousin (HBL). Les exportations de bovins limousins, dont on attendait beaucoup après l’envolée observée en 2012, ont retrouvé leur niveau habituel. Principale raison à cela, la fermeture des frontières des pays de l’Est, en particulier la Russie, pour raisons sanitaires. Pour la cinquième année consécutive, le nombre d’adhérents est en recul (-36), traduisant les difficultés éprouvées par les éleveurs. En revanche, le nombre de vaches cotisantes semble se stabiliser avec une baisse de 0,1 %. Les animaux certifiés sont en augmentation (+0,3 % pour les femelles et +7,5 % pour les mâles) ainsi que les vaches qualifiées dans une proportion plus importante (+22 %).Les mâles qualifiés diminuent légèrement sur la campagne (-14 RR et -3 RRE).Le nombre de veaux entrés à la station pâtit également de la situation économique de la filière : 499 veaux ont été évalués cette année contre 512 en 2012. Pour autant, avec 468 veaux qualifiés, la station de Lanaud demeure un bon moyen pour les éleveurs de valoriser leurs animaux. Dans cette optique et pour mettre en pratique les avancées de la génomique, le Herd book Limousin avait choisi cette année de financer 1 000 génotypages. « Nous devons donner l’exemple. Utiliser la génomique nous permet de détecter les qualités génétiques plus précocement », a expliqué le président d’HBL, Jean-Marc Alibert. Conséquence directe de ce choix, le recrutement a évolué, faisant une plus large place aux animaux disposant de meilleures facilités de naissance. La prochaine sélection ne sera toutefois pas financée par le Herd book. « Nous avons fait un effort sur cette campagne, a indiqué Jean-Marc Alibert. En 2014, nous proposerons les tests à prix coûtant pour les éleveurs qui auront des veaux à tester ». Quant à savoir si le génotypage sera obligatoire avant l’entrée en station, la discussion est ouverte et ce, en lien avec le coût de pension des veaux.

 

[...]

La suite est à lire dans la Creuse agricole et rurale du 29 novembre 2013.

Les plus lus

Antoine Cayrol : chevalier... de l'extrême

Il est l'un des neuf seuls alpinistes au monde à avoir atteint les trois pôles : nord, sur, Everest. Un parcours vertigineux…

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière