Aller au contenu principal

Lozère
Oh ! le pain de mon enfance

À la ferme des Boissets, sur le causse de Sauveterre, Claire Semon a créé son atelier de boulangerie. Un pain artisanal, cuit au feu de bois, qui renoue avec une tradition quelque peu tombée en désuétude.

Il faut environ une heure trente pour obtenir un four à bonne température, soit entre 430 et 450 °C.
Il faut environ une heure trente pour obtenir un four à bonne température, soit entre 430 et 450 °C.
© D.R.

Après plus de 18 ans passés dans l'industrie pharmaceutique en région parisienne, Claire Semon décide de changer de vie. C'était en 2006. « J'ai eu le déclic au cours d'une randonnée équestre dans les Cévennes. De retour chez moi, j'ai décidé de me lancer dans une reconversion professionnelle. Mon objectif était de m'orienter vers une activité où je serais mon propre patron. Je voulais pouvoir gérer mon temps de A à Z, sans dépendance », explique t-elle.

 

C'est chose faite. La voilà installée depuis début juillet en tant qu'artisan-boulangère sur le causse de Sauveterre, à la ferme des Boissets, à 20 minutes de Mende. Sous la bannière « Oh ! le pain de mon enfance », elle fabrique un pain artisanal labellisé Bio et cuit au feu de bois. C'est dans le fournil d'origine de la ferme, qui n'avait pas fonctionné depuis les années quarante, qu'elle pétrit et cuit son pain trois fois par semaine. Ce métier, souvent exercé par des hommes, nécessite force et endurance. « Mon seul outil mécanique est le pétrin. Mais pour moi, le plus dur c'est de s'occuper du four pour obtenir la bonne température de cuisson (entre 430 et 440 °C) et retirer les braises. Cette chaleur sèche vous vide de l'intérieur ! », lance t-elle.

[...]

Lire la suite dans la Creuse agricole datée du douze novembre.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Tracteurs barrant l'accès à la A75 suite à une action syndicale.
Pourquoi l'A75 reste bloquée à hauteur de Saint-Flour ?

Pas question de démanteler le barrage bloquant installé sur l'autoroute A75 par les agriculteurs du Cantal à hauteur de Saint-…

A75 : le siège de la contestation agricole cantalienne

Vendredi, les troupes de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs entamaient leur quatrième jour de blocage de l’autoroute, avec en…

Mobilisation massive des agriculteurs le 25 janvier 2024 au Puy en Velay
Forte mobilisation des agriculteurs en Haute-Loire

Ils sont venus en tracteurs des 4 coins du département pour montrer leur colère auprès des administrations (DDT, direction des…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière