Aller au contenu principal

Obtenir une valorisation sur les produits issus de systèmes herbagers

Coop de France Auvergne-Rhône-Alpes proposait, au Sommet de l'élevage, une conférence sur l'élevage à l'herbe en zone de montagne. L'occasion de faire le point sur les projets de valorisation en cours.

Une table ronde était programmée dans le cadre de cette conférence.
Une table ronde était programmée dans le cadre de cette conférence.
© VG

« Nos filières bovines doivent faire face à des handicaps mais elles ont de formidables atouts à valoriser », c'est sur ces mots que Jean de Balathier, directeur de Coop de France Auvergne-Rhône-Alpes a ouvert la conférence proposée le 6 octobre au Sommet de l'Élevage sur « l'élevage à l'herbe en zone de montagne, des atouts à valoriser ».
L'herbe est l'un de ces atouts stratégiques que les filières d'élevage ont tout intérêt à exploiter. « L'herbe peut être une réponse aux attentes sociétales (bien-être animal...). À l'aide d'analyses de produits tels que le lait, on pourrait tracer les pratiques d'alimentation à l'herbe de pâturage en vue d'obtenir un retour de valorisation aux producteurs » a souligné Michel Lacoste, président du conseil national des origines laitières et du CRIEL Auvergne-Limousin.
Dans le cadre du Cluster Herbe¹, l'Inra conduit des recherches sur la caractérisation et l'authentification des produits de ruminants nourris au pâturage. Bruno Martin, ingénieur de recherches, a présenté les résultats de ces travaux : « Le lait issu d'animaux au pâturage a une odeur plus forte et plus typée « étable ». Les fromages présentent des pâtes plus jaunes, plus fondantes et des flaveurs plus prononcées. Les composés aromatiques des plantes présentes dans l'herbe de montagne passent dans les fromages qui disposent ainsi d'arômes plus diversifiés ». Quant aux produits carnés, les effets du pâturage sont flagrants : « la viande d'agneau fini au pâturage donne des flaveurs plus fortes, une odeur animale plus marquée et une couleur plus sombre ».

Le pâturage améliore la qualité nutritionnelle des produits
L'Inra observe une forte baisse des acides gras saturés, une diminution du rapport oméga6/oméga3 et une augmentation des acides gras poly-insaturés et de la teneur en antioxydants et en vitamines.
Pour le chercheur de l'Inra, ces résultats confirment que « ce qu'on mange, ce sont des façons de produire et de transformer ».
Mais l'élevage ne répond pas seulement à la demande alimentaire de la société. L'éleveur accomplit tout un ensemble de services (conservation de biodiversité, stockage de carbone, production de paysages, pollinisation des cultures...) dont il n'est pas le seul bénéficiaire.

Une identité unitaire pour les produits du Massif central
Si l'Inra a réussi à caractériser les produits agricoles issus des systèmes herbagers du Massif central, la profession agricole, réunie au sein du Sidam, travaille à présent sur la valorisation de ces produits. Dénommé Valomac, ce projet intégré au Cluster Herbe¹ est conduit en collaboration avec les acteurs des différentes filières (Coop de France Aura, ARIA, ADIV). Tony Cornelissen, président du Sidam, parle d'une « révolution agricole que l'on doit entreprendre ensemble (producteurs, politiques, administratifs, scientifiques). Nous espérons donner une identité unitaire aux produits du Massif central ».
Sans se substituer aux démarches de qualité existantes, le projet Valomac vise à garantir la création de valeur ajoutée équitablement répartie. Valomac s'appuie sur une logique qui part des attentes du consommateur pour remonter ensuite vers l'amont.

1. Plateforme collaborative destinée à la valorisation économique des produits et services issus de toutes les ressources herbagères et pastorales du Massif central.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Tracteurs barrant l'accès à la A75 suite à une action syndicale.
Pourquoi l'A75 reste bloquée à hauteur de Saint-Flour ?

Pas question de démanteler le barrage bloquant installé sur l'autoroute A75 par les agriculteurs du Cantal à hauteur de Saint-…

A75 : le siège de la contestation agricole cantalienne

Vendredi, les troupes de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs entamaient leur quatrième jour de blocage de l’autoroute, avec en…

Mobilisation massive des agriculteurs le 25 janvier 2024 au Puy en Velay
Forte mobilisation des agriculteurs en Haute-Loire

Ils sont venus en tracteurs des 4 coins du département pour montrer leur colère auprès des administrations (DDT, direction des…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière