Aller au contenu principal

Holstein
"Nous invitons les jeunes éleveurs à nous rejoindre"

Le syndicat de race Haute-Loire Holstein tiendra son AG ordinaire le 4 novembre en lien avec Haute-Loire Conseil
élevage. Le point avec le président Guillaume Julien. 

Guillaume Julien président de Haute-Loire Holstein
Guillaume Julien : l'AG commune avec Haute-Loire Conseil élevage, c'est une bonne chose : on parle du même sujet, l’élevage".
© DR

Haute-Loire Holstein tient son assemblée générale le 4 novembre prochain, après une année blanche en raison de la Covid-19. Quel bilan pour le syndicat ?

Guillaume Julien : En raison de la Covid-19, tout ce qui fait la convivialité de notre association, les concours, les journées laitières, les événements où on se retrouve entre éleveurs, où on échange… tout a été annulé. Heureusement, au Sommet cette année, on a revu du monde et ça fait plaisir ; ce fut un beau Sommet pour les Holsteins. 

Durant ces deux années, on a maintenu un peu de lien avec les adhérents et les éleveurs, à travers l'envoi de documents techniques notamment.

Pouvez-vous nous donner quelques chiffres ?

G.J. À Haute-Loire Holstein, on a une cinquantaine d'adhérents, un nombre stable. La race est toujours en évolution sur le département avec 9800 vaches au Contrôle laitier. C'est une race qui a su évoluer, bien adaptée pour produire du lait avec une moyenne CL de 8200 kg/vache et des taux de l'ordre de 32,8 en TP et 42 en TB. C'est aussi une vache qui vieillit bien ; en Haute-Loire on approche les 130 000 kg de lait produit pour une vache. L'alimentation, la génétique… ont permis à la Holstein de répondre aux attentes des éleveurs.

Quels sont les axes de travail de Haute-Loire Holstein pour les années à venir ?

G.J. : Notre objectif premier est de promouvoir la race. Nous pouvons d'ores et déjà annoncer aux éleveurs, la tenue des journées laitières en avril 2022, avec les 3 principales races laitières (Holstein, Montbéliarde et Abondance) en concours et la Tarine en présentation. C'est un rendez-vous attendu.

Soucieux de rendre notre association dynamique, nous invitons d'autres éleveurs et en particulier les jeunes à nous rejoindre.

Un mot sur ce que vous voulez mettre en avant sur votre exploitation, que vous ouvrirez aux participants aux AG, le 4 novembre…

G.J. : Chez nous en Haute-Loire, l'élevage se fait essentiellement à l'herbe. Et même si avec le développement des robots de traite, certains troupeaux ne sortent plus, nous montrerons, à travers l'exemple de notre exploitation, qu'on peut faire du lait à 1200 m d'altitude, avec des Holsteins qui pâturent, se nourrissent essentiellement d'herbe, foin et ensilage et un peu de maïs acheté… et rentrent en stabulation à logettes. Nous aborderons également le volet génétique du troupeau en lien avec XR Repro et le centre de sélection Auriva Evolution. L'AG, c'est un temps de partage entre éleveurs et se retrouver sur une exploitation c'est tout simplement plus convivial.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière