Aller au contenu principal

« Notre horizon c’est l’Europe, notre étendard l’unité ! »

Réunis en Belgique, à l’occasion du congrès de la FNO, les éleveurs ovins ont affiché une détermination sans faille, bien décidés à tirer les enseignements du Brexit pour construire une Europe meilleure.

Michèle Boudouin : « Le prix à la production est l’élément incontournable du devenir de notre filière ».
Michèle Boudouin : « Le prix à la production est l’élément incontournable du devenir de notre filière ».
© SC

Le congrès de la FNO s’est ouvert, la semaine dernière dans un contexte singulier à plusieurs titres…
Pour notre soixante-dixième congrès, nous avons en effet fait le choix de la Belgique, capitale de l’Europe. Ce n’est pas un hasard, à l’heure où nous célébrons soixante années de construction européenne, même si force est de constater qu’avec la volonté des Britanniques de sortir de l’Union, cet anniversaire a forcément un goût amer. Pour autant, il serait éminemment dangereux de céder aux sirènes de la résignation et de la colère en imaginant que parce que l’Europe traverse une crise, il faut la renverser. Ce n’est pas parce qu’une maison a besoin de travaux qu’il faut la démolir. Méfions-nous des positions trop radicales pour être honnêtes. Unis dans l’adversité, nous devons construire une Europe meilleure plus en phase avec les fondamentaux du Traité de Rome. Des prix rémunérateurs, de la performance technique, des soutiens renforcés voilà le triptyque indispensable aux éleveurs pour dégager un revenu. Cela passe par l’Europe, la contractualisation, la formation, l’accompagnement technique…

Quels sont les conséquences du Brexit pour la production ovine ?
La sortie du Royaume-Uni de l’UE constitue un enjeu majeur pour la production française et européenne car cela risque de rebattre les cartes de la politique commerciale de l’Union. La répercussion au plan budgétaire comme au plan des échanges va être sans précédent. Secouée de l’intérieur, l’Europe mène toutefois une politique ambitieuse de commerce extérieur : CETA, accord d’association UE/Ukraine, projet UE/Japon, et réouverture des discussions avec l’Océanie. Un dernier volet qui concerne particulièrement la filière ovine. Nous avons alerté l’ensemble des députés français et la Commission sur ce sujet sensible qui pourrait à terme conduire à une augmentation sensible d’agneaux néozélandais sur le marché européen.

Application « désastreuse » de la PAC 2015, réforme en cours des ICHN « catastrophique ». La FNO est particulièrement remontée contre le ministère de l’Agriculture. Qu’attend-t-elle de la PAC post 2020 ?
Des objectifs clairs, au premier rang desquels : le maintien des aides couplées orientant la profession vers la performance technique tout en simplifiant et assouplissant les normes et les règles qui étouffent tous les efforts de professionnalisation ; et un accès privilégié aux aides du second pilier par la prise en compte des contributions positives de notre élevage ovin sur la biodiversité, les écosystèmes et l’entretien des paysages.

Les plus lus

Marin Paquereau se tient au milieu de ses vignes, au-dessus du village d'Ispagnac
Un nouveau vigneron à Ispagnac

L’association foncière agricole des coteaux des gorges du Tarn a aidé à l’installation d’un quatrième viticulteur à Ispagnac,…

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière