Aller au contenu principal

Municipales 2020 - Pierre Mathonier : faire que les Aurillacois soient “fiers de leur ville”

Le maire d’Aurillac a officialisé sa candidature à sa propre succession, avec une liste fortement renouvelée, a-t-il annoncé.

Pierre Mathonier : “J’ai vécu six ans passionnants comme manager d’une équipe plurielle soudée.”
Pierre Mathonier : “J’ai vécu six ans passionnants comme manager d’une équipe plurielle soudée.”
© p. O.

Oui, il a demandé et reçu l’investiture de la section aurillacoise du PS et oui, il a entamé des discussions avec les partenaires du Parti communiste et d’Europe-Écologie-les-Verts. Mais la candidature de Pierre Mathonier pour les municipales se veut centrée sur un programme pour continuer à transformer Aurillac et cultiver le vivre ensemble. “Sur un scrutin municipal, c’est le projet qui est déterminant. Il ne faut pas se tromper, dans une municipalité c’est un travail de terrain, de proximité, qu’il faut mener sur des dossiers qui concernent le quotidien des habitants. Un trottoir, il n’est ni LR, ni PS, c’est un trottoir ! Ça ne veut pas dire que je néglige les partis mais sur ce scrutin, il faut savoir rester humble”, avance le maire-candidat dont la liste sera  scellée le 20 novembre et dévoilée avant les vacances de Noël.

Aurillac pour parti

Seule information : elle sera renouvelée à plus de 50 % et comprendra au moins un tiers de représentants de la société civile “à laquelle je suis profondément attachée”, avec des gens “qui souhaitent construire leur ville” et qui pourront d’ailleurs émaner d’autres courants, dont ceux du Centre. Quant aux alliances, les négociations sont en cours :  avec Stéphane Fréchou (EELV), elles sont même “bien avancées” selon Pierre Mathonier ; avec les communistes, “on n’est pas encore tout à fait d’accord”, le nombre de postes proposés aux candidats PC restant un point d’achoppement... Quid des Radicaux de gauche, “dont il ne reste que deux représentantes dans ma majorité” ? Michèle Lablanquie a fait savoir qu’elle souhaitait arrêter, contrairement à Angélique Martin. Catherine Amalric et Jean-Paul Nicolas ont eux remis leur démission fin septembre pour “reprendre leur liberté”. S’ils les remercient de leur “loyauté sans faille” jusqu’à cette date, Pierre Mathonier regrette qu’ils n’aient pas exprimé les raisons de cette décision et d’éventuels désaccords. Ce qui le conforte dans le sentiment que la candidature de Catherine Amalric - qui bruisse à Aurillac à la tête d’une liste en soutien au président Macron -  “est plus une candidature d’appareil”, rémanence des pratiques “de l’ancien monde”... Quel que soit le nombre de listes, Pierre Mathonier reste fixé sur son objectif et son timing : “Ma liste est prête, à quelques ajustements près”, assure-t-il sachant qu’une fois celle-ci finalisée, des ateliers permettront aux partis partenaires et membres de la société civile d’amender la base programmatique élaborée par le candidat.
Au terme de ce mandat, Pierre Mathonier exprime la volonté de  mener à bien les projets structurants déjà engagés : la rénovation urbaine du quartier Saint-Géraud et des vestiges, le projet d’aménagement urbain et architectural Europan, le PNRU(1) du quartier de Marmiers, le projet Coeur de ville, les modes de déplacement doux, le réseau chaleur... “Des projets auxquels moi et mon équipe croyons profondément pour modifier Aurillac. J’aurais été frustré de ne pas aller au bout”, confie le désormais candidat.

(1) Programme national de rénovation urbaine.

 

Les plus lus

Marin Paquereau se tient au milieu de ses vignes, au-dessus du village d'Ispagnac
Un nouveau vigneron à Ispagnac

L’association foncière agricole des coteaux des gorges du Tarn a aidé à l’installation d’un quatrième viticulteur à Ispagnac,…

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière