Aller au contenu principal

Modifier les rations pour réduire la production de méthane des bovins

L’unité mixte de recherche sur les herbivores (UMRH) à l’Inrae de Theix (63) mène diverses recherches concernant les stratégies qui pourraient permettre de réduire les émissions de méthane issues de l’élevage bovin.

L’unité mixte de recherche sur les herbivores (UMRH) à l’Inrae de Theix (63) mène diverses recherches concernant les stratégies qui pourraient permettre de réduire les émissions de méthane issues de l’élevage bovin.
L’unité mixte de recherche sur les herbivores (UMRH) à l’Inrae de Theix (63) mène diverses recherches concernant les stratégies qui pourraient permettre de réduire les émissions de méthane issues de l’élevage bovin.
© Marion Ghibaudo

Objectif de l’Institut : trouver des solutions pour adapter les élevages aux enjeux climatiques et économiques, tout en évitant la décapitalisation du cheptel préconisée par la Cour des Comptes. Pour l’atteindre, les chercheurs et professionnels de la filière croient en la combinaison de différents leviers, touchant à la génétique, la conduite de troupeau et l’alimentation.
« Une partie du CH4 entérique est produite au moment de la digestion, lorsque l’aliment ingéré par l’animal est pris en charge par des micro-organismes présents dans le rumen », explique Cécile Martin, directrice de recherche à l’UMRH. « L’hydrogène, (H2) produit par les micro-organismes du rumen qui fermentent la matière organique, est alors utilisé par d’autres micro-organismes spécialisés (archées méthanogènes) pour le combiner au CO2 et produire ainsi du CH4, qui sera en grande partie éructé par le ruminant. Nos recherches ciblent à réduire la disponibilité de l’H2 dans le rumen, afin de limiter cette réaction appelée ‘‘méthanogenèse’’. Pour ce faire, nous avons étudié le potentiel réducteur de différents aliments, ingrédients et additifs ».

Plus de tanins dans les prairies
Les recherches de l’UMRH ont mis en évidence l’intérêt d’introduire davantage de plantes riches en tanins dans les prairies, telles que la chicorée, le sainfoin ou encore le trèfle blanc. Cette méthode présente un potentiel de réduction du méthane variant de 0 à 20 %. Cette grande variabilité est liée à la « difficulté de gérer la composition d’une prairie, qui dépend de nombreux facteurs (météo, etc.) » explique Cécile Martin. Si ce résultat peut sembler mitigé, les chercheurs soulignent les nombreuses autres vertus de l’élevage à l’herbe : meilleure qualité des animaux à performance égale, capacité de stockage du carbone dans les prairies, réduction de l’utilisation de fertilisants ou encore présence d’une biodiversité variée, le tout à coûts réduits.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière