Aller au contenu principal

Menace sur la souveraineté alimentaire

Alors que le manque de main-d'oeuvre met en péril la pérennité de certaines filières, le comité d'orientation de la production agricole et des territoires pour l'emploi en Auvergne-Rhône-Alpes a présenté à l'ensemble de ses partenaires un plan de bataille.

Alors que le manque de main-d'oeuvre met en péril la pérennité de certaines filières, le comité d'orientation de la production agricole et des territoires pour l'emploi en Auvergne-Rhône-Alpes a présenté à l'ensemble de ses partenaires un plan de bataille.
Alors que le manque de main-d'oeuvre met en péril la pérennité de certaines filières, le comité d'orientation de la production agricole et des territoires pour l'emploi en Auvergne-Rhône-Alpes a présenté à l'ensemble de ses partenaires un plan de bataille.
© SC

Cet éleveur de volailles fait appel régulièrement à des salariés pour charger ses poulets, et depuis des mois, il ne trouve plus assez d'attrapeurs pour remplir la mission, malgré la constitution d'un groupement d'employeurs. Ces arboriculteurs, faute de bras suffisants pour cueillir leurs fruits, vont assister, impuissants, au pourrissement d'une partie de leur récolte sur l'arbre... C'est un recrutement pour des postes en maraîchage envoyé à 2 000 candidats qui se soldent par 34 candidatures dont seulement 7 iront au bout. Ces exemples se multiplient aux quatre coins du pays, n'épargnant aucun secteur. Le monde agricole assiste à la fuite de ses bras et de ses cerveaux, depuis quelques années déjà. La crise du Covid semble avoir amplifié le phénomène qu'ont tenté de décrypter les acteurs du secteur, réunis depuis 2019 autour du comité d'orientation de la production agricole et des territoires pour l'emploi en Auvergne-Rhône-Alpes. Cette structure qui s'appuie sur une représentation paritaire entre employeurs et salariés (Commission paritaire régionale de l'emploi : CPRE) et associe la Région, l'État, la direction régionale de l'emploi, la Draaf à travers le service formation et développement, s'est depuis un an mis en ordre de marche pour co-construire un projet clair et efficace pour stopper l'hémorragie.

Les plus lus

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Les chargeurs télescopiques électriques ont l’avantage d’offrir un fonctionnement sans bruit et sans émissions dans les bâtiments.
Les chargeurs compacts et ultracompacts s’affichent comme les nouveaux valets de ferme

De plus en plus présents dans les exploitations d’élevage, les petits automoteurs de manutention à bras 
télescopique…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière