Aller au contenu principal

Mécafourrages 2009, un grand salon dédié à la récolte de l'herbe

De la gestion du pâturage, en passant par le foin, l'enrubannage, et l'ensilage, la récolte et la distribution de l'herbe seront au coeur d'une grande journée technique organisée par la fédération départementale des CUMA. Au Mazet St Voy, le 18 juin 2009, plus de 2000 agriculteurs sont attendus pour cet évènement interrégional, Mécafourrages 2009. D'ores et déjà, les préparatifs sont engagés…

Sur le plateau du Lizieux, non loin du Mézenc, au royaume de l’herbe, la fédération départementale des CUMA (Coopérative d’utilisation de matériel agricole) organise en 2009 une manifestation technique sur la récolte des fourrages. Cette grande initiative a pour ambition de réunir tous les organismes en lien avec la récolte de l’herbe pour faire de cette journée une véritable vitrine, la plus exhaustive possible, de l’herbe depuis le champ jusqu’à l’auge.
Cette journée, le jeudi 18 juin 2009, se déroulera sur l’exploitation de Jean Pierre Roberton au lieu-dit Sagnard sur la commune du Mazet St Voy, au pied du Lizieux et à l’ombre du Mézenc. Sur cette exploitation assez représentative du secteur, cet éleveur conduit un troupeau de 80 vaches de race Salers sur une surface de 135 hectares exclusivement en herbe, à une altitude de 1100 m.

Salon interrégional

L’herbe est bien la ressource de notre élevage de Haute-Loire, mais aussi bien plus largement de toute la région Auvergne et des départements limitrophes. Voilà pourquoi, cette manifestation baptisée Mécafourrages 2009 se veut être un salon interrégional couvrant jusqu’à la vallée du Rhône, avec pour objectif de mettre en avant l’herbe d’altitude.
« L’ambition de cette manifestation est de présenter une vitrine allant de la gestion du pâturage (clôtures, enfonce-pieux, chiens de troupeaux…) en passant par le foin, l’enrubannage et l’ensilage pour aller jusqu’à la distribution du fourrage (mélangeuses, pailleuses…) » souligne le président du Comité de Pilotage Alain Boudet. Les deux sujets plus particulièrement développés seront ceux de la valeur des fourrages et de l’organisation des chantiers de récolte.
De nombreuses présentations de matériels en partenariat avec les concessionnaires locaux, en statique mais aussi et surtout en démonstrations dynamiques, seront proposées sur plus de 15 ha, pour un public que les organisateurs attendent nombreux ; ils espèrent recevoir 2000 personnes sur le site. Des ateliers techniques avec intervention d’experts en machinisme permettront d’apprécier la qualité des outils en démonstration, leurs points forts et leurs points faibles, et leur coût d’utilisation.

Le mouvement CUMA au coeur du salon

Bien sûr, cette journée portée par la FDCUMA mettra en avant l’intérêt de l’utilisation du matériel à plusieurs à travers la vitalité du mouvement CUMA et la mécanisation partagée. Les CUMA du secteur seront évidemment associées à cette journée ainsi que les FDCUMA des départements voisins. L’organisation de ce salon est soutenue par le réseau CUMA au niveau national et régional. Il s’inspire de l’expérience « Rallye Herbe » qui a pendant 10 ans animé des journées de démonstration sur toute la France. Mais, précise Alain Boudet, « il s’agit ici de s’appuyer fortement sur les spécificités locales et d’élargir le champ des matériels proposés ».
La FDCUMA souhaite associer le  maximum d’acteurs à cette journée, pour que Mécafourrages 2009 offre le panel le plus large de toutes les techniques et tous les matériels liés à la récolte des fourrages. Sous le grand bâtiment de M. Roberton, sera installé le stand des OPA sur lequel seront organisés des ateliers techniques ouverts à tous. « Le but est d’associer largement les organismes techniques qui souhaitent transmettre leurs connaissances dans le domaine de la récolte de l’herbe, ausi bien au niveau zootechnique qu’en terme de charges de mécanisation… ».
Cette journée est en pleine préparation, et d’ici le 18 juin 2009, nous aurons l’occasion de revenir en détail sur son programme et les acteurs qui l’animeront…

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière