Aller au contenu principal

Marie Marvingt : « Savoir vouloir »

Après une vie émaillée d’exploits, la Cantalienne Marie Marvingt décède il y a 60 ans dans un relatif anonymat. Retour sur la vie de celle qui a été surnommée « la fiancée du danger ».

Après une vie émaillée d’exploits, la Cantalienne Marie Marvingt décède il y a 60 ans dans un relatif anonymat. Retour sur la vie de celle qui a été surnommée « la fiancée du danger ».
Après une vie émaillée d’exploits, la Cantalienne Marie Marvingt décède il y a 60 ans dans un relatif anonymat. Retour sur la vie de celle qui a été surnommée « la fiancée du danger ».
© Agence Rol – domaine public

Ses faits d’armes ont fait d’elle « la fiancée du danger », « la reine de l’air ». Des surnoms que Marie Marvingt a hérités de ses exploits sportifs, dans de nombreuses disciplines : tir, alpinisme, natation, cyclisme… Mais aussi de son engagement militaire et médical, toujours animée par la devise « Savoir vouloir, c’est pouvoir ».
Dès son plus jeune âge, Marie Félicie Élisabeth Marvingt est initiée aux sports par son père, fonctionnaire des postes. Félix Constant mise tout sur sa fille et lui apprend à nager en même temps qu’à marcher. La Jordanne lui sert de bassin d’entraînement. Elle s’aguerrit en y nageant plusieurs kilomètres par jour. La famille Marvingt s’est en effet installée à Aurillac, où Marie est née le 20 février 1875. Ses parents ont quitté leur région d’origine, la Lorraine, au moment où celle-ci passe sous contrôle allemand. Son père est ainsi muté dans le Cantal avant de retourner à Metz en 1880 pour que son épouse se rapproche de son entourage. Elle y décédera alors que sa fille n’a que 14 ans. La famille Marvingt s’installe alors à Nancy. S’en est terminé des années au Pays vert mais Marie y reviendra, notamment au Lioran, où elle y disputera des compétitions de ski.

Les plus lus

Antoine Cayrol : chevalier... de l'extrême

Il est l'un des neuf seuls alpinistes au monde à avoir atteint les trois pôles : nord, sur, Everest. Un parcours vertigineux…

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière