Aller au contenu principal

Ludovic Chastang : une installation clé en main

Après une installation réussie en 2019, Ludovic Chastang, ne reste pas les deux pieds dans le même sabot. Les projets ne manquent pas pour ce jeune agriculteur très engagé.

Ludovic Chastang, mis en confiance par le cédant pour une installation réussie.
Ludovic Chastang, mis en confiance par le cédant pour une installation réussie.
© P. O.

Un simple SMS a décidé de son avenir professionnel. Nous étions au début de l'année 2018.  Le message provient d'Eugène Juéry à l'adresse de Ludovic Chastang, lui faisant la proposition de louer son exploitation. Bien connu sur l'Aubrac, le cédant se fait un devoir d'installer un  jeune. Un principe vis-à-vis de sa carrière professionnelle et de la profession.
Ludovic Chastang est titulaire d'un BEP et d'un Bac, obtenus au lycée agricole de Volzac. Depuis six ans, il est, à l'époque, salarié d'un groupement d'employeurs comme remplaçant sur trois exploitations en AOP laguiole, dans le Nord-Aveyron. "Mes parents sont agriculteurs à Anterrieux, mais encore loin de la retraite. Alors, ce message a été une belle surprise, une marque de confiance qui, dans le parcours à l'installation, met tout de suite à l'aise", explique-t-il.

Climat de confiance
Le 15 avril, la première rencontre a lieu à Sanivalo, sur le site de l'exploitation. "À 25 ans, même si l'envie est là, la décision n'est pas simple à prendre ! Eugène et Martine Juéry ont tout mis en oeuvre  pour faciliter l'accueil, jusqu'à nous louer une maison sur place, entièrement restaurée."
Du 1er août au 1er janvier, le stage d'installation se passe dans le même climat de confiance entre les deux hommes. "Cela m'a permis d'aborder en toute sérénité la partie administrative qui a été le plus gros de ces six mois de parrainage, confie le jeune agriculteur. Le parcours à l'installation a  ainsi été fluide et les choses claires. De plus,
Eugène Juéry étant très impliqué dans les instances agricoles,  cela a permis d'être efficace. Cela a été une chance supplémentaire pour moi."     
Une exploitation performante
Il ne pouvait en être autrement, sur l'Aubrac cantalien. L'exploitation est orientée en allaitant avec 55 mères. La production de broutards se fait en grande partie en croisement charolais. L'exploitation produit aussi des génisses en IGP "Fleur d'Aubrac".  
"Le cheptel est de qualité avec des animaux très dociles, se félicite Ludovic Chastang. J'ai des vaches de production comme je le souhaite avec des bonnes aptitudes au vélage, ce qui est important en croisement. Elles donnent du lait, ce qui est indispensable pour la maîtrise des charges en matière d'alimentation et de frais vétérinaires. On peut encore faire mieux avec de la sélection. Je suis aussi en système tout foin, ce qui est en adéquation avec notre territoire de montagne."

Diversification
Mais dans un contexte incertain et avec une Pac qui ne va pas favoriser l'élevage allaitant, Ludovic Chastang regarde vers l'avenir. Il s'agit pour lui de miser sur la diversification et la valeur ajoutée de ses produits. Il mise également sur le lien direct avec le consommateur.
Il propose ainsi du veau en caissette. Depuis un peu moins d'un an,
il commercialise des plats cuisinés, blanquette de veau ou veau sauce moutarde. La transformation s'effectue à l'atelier technologique de Volzac. Sa compagne, Delphine Niel, qui travaille à Laguiole(1), confectionne des confitures de saison, des gâteaux secs et des farçoux. Tout ces produits sont à retrouver, entre autres, à la boutique "La source des saveurs" à Chaudes-Aigues.
"Chaque chose en son temps, mais  nous réfléchissons, pour plus tard, à un atelier de porcs en plein air. Mais pour la transformation, de façon générale, je crois que les projets doivent être conduits collectivement", note Ludovic Chastang, pour qui "il est important de recréer du lien avec les consommateurs pour expliquer notre façon de travailler, notre respect de la terre, notre lien avec les animaux..."

(1) Titulaire d'un BTS comptabilité et d'une licence "production et valorisation des produits du terroir", Delphine Niel travaille pour la Maison Conquet au service traiteur et plats cuisinés.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière