Aller au contenu principal

Monde
L’ONU alerte sur un« risque imminent » de crise mondiale

  

Entre 2 et 3 milliards de personnes dans le monde connaissent aujourd’hui des pénuries d’eau. Faute de coopération internationale, ces pénuries vont s’aggraver avec notamment une concurrence entre les villes et le secteur agricole.

 

Selon le rapport de l'ONU, de plus en plus de pays vont être confrontés à des problèmes de ressource en eau dans les décennies à venir en raison notamment de l’expansion des villes.
Selon le rapport de l'ONU, de plus en plus de pays vont être confrontés à des problèmes de ressource en eau dans les décennies à venir en raison notamment de l’expansion des villes.
© J. Chabane

« Une surconsommation et un surdéveloppement vampiriques, une exploitation non durable des ressources en eau, la pollution et le réchauffement climatique incontrôlé sont en train d’épuiser, goutte après goutte, cette source de vie de l’humanité », s’alarme le secrétaire général de l’Onu Antonio Guterres dans l’avant-propos d’un rapport mondial des Nations Unies. Publié le 22 mars, à l’occasion de la journée mondiale de l’eau, ce document alerte quant au « risque imminent » d’une crise mondiale de l’eau.
L’utilisation des ressources en eau a augmenté de près de 1 % par an ces quarante dernières années. Une tendance qui devrait se poursuivre à un rythme similaire jusqu’en 2050, « sous l’effet conjugué de la croissance démographique, du développement socio-économique et de l’évolution des modes de consommation ». Au cours de la même période, la demande en eau des villes devrait, quant à elle, augmenter de 80 %, précise Richard Connor, rédacteur en chef du rapport annuel préparé par le Programme mondial pour l’évaluation des ressources en eau de l’Onu, publié par l’Unesco.

Aggravation des pénuries d’eau

Par ailleurs, entre deux et trois milliards de personnes dans le monde connaissent aujourd’hui des pénuries d’eau pendant au moins un mois par an, « ce qui fait peser de graves risques sur leurs moyens de subsistance, à travers la sécurité alimentaire et l’accès à l’électricité notamment ». Si la coopération internationale n’est pas renforcée dans ce domaine, elles « vont s’aggraver au cours des décennies à venir, en particulier dans les villes », préviennent l’Unesco et l’Onu-Eau. « La population urbaine mondiale confrontée au manque d’eau devrait doubler, passant de 930 millions en 2016 à 1,7 – 2,4 milliards de personnes en 2050 », précise un communiqué de presse de l’Unesco du 22 mars. En cause, « les effets locaux du stress hydrique ainsi que l’aggravation et la propagation de la pollution des ressources en eau douce », souligne le rapport.
 Le secteur agricole est confronté à la croissance rapide des zones urbaines s’alarme un rapport publié en 2021 par l’organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Ainsi, la concurrence pour l’eau douce entre les villes et le secteur agricole devrait encore s’intensifier en raison de l’urbanisation rapide. « L’approvisionnement en eau des centres urbains à partir des zones rurales est devenu une stratégie courante pour répondre aux besoins en eau douce des villes en expansion », précise le rapport de l’Onu. Cette nouvelle affectation de l’eau, allouée aux usages agricoles, a, dans la plupart des cas, permis de satisfaire la demande des villes en pleine expansion. Mais cette stratégie n’est pas « sans conséquences négatives pour l’agriculture et les zones rurales, puisqu’elle implique une diminution des ressources en eau disponibles pour l’irrigation, entraînant un risque pour la sécurité alimentaire et une baisse des revenus des agriculteurs ». Aussi, le rapport insiste sur les efforts de collaboration que les milieux urbains doivent fournir à l’égard des zones agricoles, et ce pour « éviter une compétition contre-productive ».

Encourager la coopération entre États

Plus largement, la directrice générale de l’Unesco Audrey Azoulay estime qu’il est « urgent d’établir de solides mécanismes internationaux pour éviter que la crise de l’eau ne devienne incontrôlable ». C’est pourquoi les Nations Unies appellent la communauté internationale à renforcer la coopération en matière d’utilisation et de gestion de l’eau. Selon ces dernières, « la mise en place d’accords de coopération pour les rivières, lacs et aquifères transfrontaliers est un moyen important» de prévenir les « conflits». Au total, 153 pays partagent 286 cours d’eau et lacs, et utilisent 592 systèmes d’aquifères transfrontaliers. Des ententes locales existent dans environ 58 % des cas, mais « seuls 24 des 153 pays partageant des eaux transfrontalières ont toutes leurs eaux couvertes par de tels accords de coopération ».
Espérant accélérer la tendance, près de 6 500 personnes – dont une centaine de ministres et une douzaine de chefs d’État et de gouvernements – se réunissent du 22 au 24 mars pour une conférence des Nations Unies sur l’eau. La première de cette ampleur depuis 1977.

 

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière