Aller au contenu principal

Londres menace Bruxelles de suspendre le protocole nord-irlandais mais sans trop y croire

Impatient d'obtenir une inflexion de la position europénne sur le protocole nord-irlandais, le Royaume-Uni a menacé l'UE d'utiliser l'article 16 de l'accord sur le Brexit pour suspendre certaines dispositions douanières. Toutefois, Londres aimerait rester dans le cadre de négociations constructives.

Impatient d'obtenir une inflexion de la position europénne sur le protocole nord-irlandais, le Royaume-Uni a menacé l'UE d'utiliser l'article 16 de l'accord sur le Brexit pour suspendre certaines dispositions douanières. Toutefois, Londres aimerait rester dans le cadre de négociations constructives.
Impatient d'obtenir une inflexion de la position europénne sur le protocole nord-irlandais, le Royaume-Uni a menacé l'UE d'utiliser l'article 16 de l'accord sur le Brexit pour suspendre certaines dispositions douanières. Toutefois, Londres aimerait rester dans le cadre de négociations constructives.
© Cyrielle Delisle/Illustration

En l'absence de solutions rapides par l'UE pour une mise en oeuvre pratique du protocole nord-irlandais, le secrétaire d'État britannique chargé du Brexit David Frost a menacé le 4 octobre, à l'occasion du congrès du parti conservateur, d'utiliser le mécanisme de sauvegarde de l'article 16 de l'accord de sortie de l'UE afin de suspendre unilatéralement certaines dispositions douanières post-Brexit. Toutefois, cette tentative pour infléchir la position bruxelloise en faveur d'une renégociation du protocole semble dès le départ vouée à l'échec. David Frost admet qu'il s'inquiète déjà de ne pas obtenir une réponse qui permette les changements significatifs que Londres attend. Et même si le Royaume-Uni mettait à exécution son plan, David Frost craint que l'UE impose des mesures de rétorsion à travers des droits de douane sur des marchandises pour tout le pays. Par ailleurs, alors que l'UE a toujours refusé la renégociation du protocole, David Frost a également exhorté Bruxelles à « revenir à des propositions ambitieuses » et précisé que « nous les attendons avec impatience et nous sommes donc prêts à faire preuve de souplesse ».

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière