Aller au contenu principal

L'office de tourisme du pays d'Aurillac mise sur Internet

L’office de tourisme du pays d’Aurillac espère une meilleure visibilité des acteurs touristiques sur le web.

Pour Pascal Stawicki, le concours des Goudots gourmands, qui implique largement l'office de tourisme, constitue une vitrine pour le savoir-faire local.
Pour Pascal Stawicki, le concours des Goudots gourmands, qui implique largement l'office de tourisme, constitue une vitrine pour le savoir-faire local.
© Archives

Entre l'activité rurale, urbaine, touristique, Pascal Stawicki, le nouveau directeur de l'office de tourisme, a choisi la diversité des territoires. "Il y a un potentiel remarquable ici, avec un tourisme culturel comme à Aurillac, ou de pleine nature, dans les gorges de la Jordanne par exemple". Et de se satisfaire des "beaux et grands équipements" mis en place par la communauté d'agglomération du bassin d'Aurillac (Caba), comme Saint-Étienne-Cantalès, le Puech des Ouilhes ou le marais de Cassan... Sans oublier la base de VTT de Jussac, pierre angulaire d'un avenir touristique tourné autour du vélo.

Le virage du e-tourisme

 

L’office  de  tourisme  du  pays d’Aurillac compte aujourd’hui 230 prestataires. Afin d’en fidéliser de nouveaux, l’OT a entamé un virage numérique et propose des prestations autour du e-tourisme, avec la mise en place d’ateliers de sensibilisation pour gagner en visibilité sur le web dès cet automne. Pascal Stawicki mise aussi sur le tourisme de groupe, présent sur des excursions thématiques à la journée. Un voyage clé en mains qui sera proposé à des professionnels du voyage de groupe, notamment les autocaristes, dans un rayon de 3 heures de route d’Aurillac. “La mise en place d’une boutique, la commercialisation, le développement des partenariats : tout se fait dans l’optique de développement et de générer davantage d’autofinancement de l’office de tourisme”.

Un enjeu commun : rallonger la saison

La famille : le coeur du cible de l'office de tourisme, qui va "structurer son offre de produits forfaitisés autour du bien vivre et d'activités pleine nature", explique Pascal Stawicki. Cela correspond pleinement à notre clientèle et à notre positionnement "Accueil en famille". Ce label, déposé en 2011, permet de répertorier via une brochure les sites, les hébergeurs, les prestataires, engagés dans cette démarche. Une belle occasion d'attirer ce public particulier mais aussi de mettre en valeur les activités des acteurs sociaux professionnels du tourisme. "C'est important pour eux d'échanger, de se rencontrer, de partager, notamment lors d'une journée commune, qui s'est déroulée cette année le 23 avril, ou lors de notre bourse d'échanges de documentation, le 27 mai. Il faut bien avoir à l'idée que l'office de tourisme est l'outil de tous : la population locale, qui constitue 80 % de notre clientèle hors saison, pour la billeterie, l'agenda du week-end... les prestataires et les touristes. Plus nos prestataires seront visibles, plus notre destination le deviendra". "L'objectif est bien évidemment que tout le monde se connaisse, aussi bien les propriétaires de grands équipements, que les restaurateurs, les hébergeurs, afin d'échanger sur nos expériences surtout, travailler en réseau", reprend le directeur, préoccupé par un enjeu qui concerne tous les acteurs : "Comment allonger la saison touristique ?". Il lui reste 3 ans pour répondre à cette question...

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière