Aller au contenu principal

L'innovation technologique au service de l'agriculture de demain

L'année 2022 a vu le remplacement de 454 adhérents.
L'année 2022 a vu le remplacement de 454 adhérents.
© AG

Lundi 24 avril dernier a eu lieu l’assemblée générale du Service de Remplacement Creuse, salle du GDS , sous la présidence de Jeanette Meerman. C’est devant un public nombreux et attentif que l’activité et les comptes de l’année 2022 ont été présentés.

En 2021, l’activité avait retrouvé ses chiffres d’avant covid, avec 8 030 journées réalisées. En 2022 la progression a continué, 8 081 jours de remplacement ayant été effectués.
L’accident, la maladie et le décès représentent plus de la moitié de l’activité (55 %). Sur les 540 adhérents que compte l’association (sociétés et individuels), 454 ont utilisé le service dans l’année, toute production confondue, avec majoritairement des remplacements effectués chez des éleveurs de bovins ou chez des laitiers. Il faut cependant savoir que toutes les productions sont représentées, et remplacées.
De nouveaux motifs sont régulièrement créés, le Service de Remplacement s’adapte en effet à chaque nouvelle situation et aux demandes qui permettent aux adhérents d’avoir la possibilité d’obtenir une aide. Ainsi, depuis 2021, un partenariat existe avec Lidl. Il permet notamment aux adhérents en contrat avec l’entreprise de distribution allemande de réduire le coût d’une journée de remplacement sur le motif congés (80 € par jour).
Concernant le partenariat avec le SDIS 23 qui consiste à remplacer les agriculteurs sapeurs-pompiers volontaires sur l’activité opérationnelle, le dispositif qui avait été mis en place en 2021 perdure et a permis en 2022 à plus de 25 agriculteurs sapeurs-pompiers d’être secondés par des agents de remplacement. Il s’agit de proposer aux agriculteurs pompiers volontaires de bénéficier de 1 à 3 journées de remplacement, liées au nombre d’interventions de l’année précédente. Il faut noter que cette mesure, qui n’aurait pas pu être mise en place sans le soutien des partenaires financiers, existe seulement dans notre département. Le remplacement pour formation des agriculteurs sapeurs-pompiers continue quant à lui de bien fonctionner. En 2022, 7 d’entre eux se sont fait remplacer.
Christelle Dupradeaux, trésorière de l’association, a présenté les chiffres. Cette année encore le résultat est bénéficiaire, mais il faut rester vigilant. En effet, les subventions versées à la structure restent indispensables et permettent de ne pas augmenter le coût de la journée de remplacement.
En 2022, ce sont 170 salariés qui ont travaillé à temps plein ou à temps partiel sur l’ensemble du territoire creusois auprès des adhérents qui sont contraints ou qui ont choisi de quitter momentanément leurs exploitations.

Santé et sécurité au travail
En deuxième partie de matinée, deux intervenants de la MSA du Limousin, Nicolas Maligne et Didier Lamiraud, ont proposé des méthodes pour soulager l’exploitant(e) dans son travail du quotidien par le biais des nouvelles technologies qui s’offrent à eux.
Les outils présentés allaient du bras d’attelage automatique au passage canadien qui évite à l’exploitant de monter et descendre continuellement du tracteur, et qui limite ainsi le risque de chutes. L’installation de barrières automatiques pour des personnes en situation de handicap par exemple est un moyen qui a été présenté par Didier Lamiraud, tout comme les systèmes d’accès aux toitures, d’installation de rideaux télécommandés lors des conceptions des nouveaux bâtiments, de coupe-bottes, ou encore de pailleuses suspendues.
Enfin, Nicolas Maligne a présenté l’exosquelette GOBIO proposé actuellement en phase de tests dans des exploitations laitières. Cet outil permet d’accompagner les mouvements répétitifs, il diminue le poids du mouvement par deux et évite les troubles musculo-squelettiques. Chaque exosquelette doit être adapté à la morphologie de l’exploitant et nécessite une demi-journée de réglage et un temps d’adaptation.
Des accompagnements techniques et financiers de la part de la MSA existent pour ces différents outils.
C’est autour d’un repas convivial que les intervenants ont continué les échanges auprès des adhérents, des membres du Conseil d’administration de l’association, des partenaires financiers et des invités.

Contacts :
- Service de Remplacement Creuse : 05 55 41 71 33
- MSA du Limousin : Nicolas Maligne : 06 07 87 83 37 ; Didier Lamiraud : 06 71 84 38 51.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière