Aller au contenu principal

Les voies multiples de l'enseignement agricole

Les atouts et les différents parcours proposés par l'enseignement agricole ont fait l'objet d'une conférence au Sommet de l'élevage, étayée par les témoignages de jeunes étudiants et actifs.

Marie, Tom, Emilie, Théo et Audrey ont témoigné de leurs parcours dans l'enseignement agricole.
Marie, Tom, Emilie, Théo et Audrey ont témoigné de leurs parcours dans l'enseignement agricole.
© C.Rolle

«L'enseignement agricole est un enseignement comme les autres qui fait partie du service public de la formation», c'est par ces mots que Michel Sinoir Directeur de la Draaf AuRA, a ouvert le débat sur "l'enseignement agricole : l'aventure du vivant", dans le cadre d'une conférence qui s'est tenue au Sommet de l'Élevage. L'occasion pour les différents partenaires de présenter la diversité des formations et des parcours, et de casser quelques clichés encore tenaces. Ainsi, contrairement à ce que l'on croit, les filles sont de plus en plus nombreuses à se diriger vers l'enseignement agricole, «elles sont 45% au lycée de Marmilhat» précise Franck Deplat, proviseur adjoint. Les fils/filles d'agriculteurs ne sont plus majoritaires au sein des effectifs ; «à Marmilhat 85% des élèves ne sont pas enfants d'agriculteurs». Enfin l'enseignement agricole ne dirige pas uniquement vers des parcours professionnels agricoles, «il forme aussi aux métiers de service et de l'environnement» selon le directeur de la Draaf.
L'enseignement agricole a par ailleurs de nombreux atouts : la taille moyenne des établissements (250 à 300 élèves), leur répartition sur tout le territoire, la proximité avec le territoire et le monde professionnel, la proximité également avec les jeunes au travers de l'internat... Pour Michel Sinoir, «l'ancrage dans les territoires qu'offre l'enseignement agricole, est un atout pour construire la diversité régionale».
Des partenaires
Parmi les partenaires de l'enseignement agricole, la Région Auvergne-Rhône-Alpes assure une mission relative à l'information sur les métiers et leurs formations. Notamment «elle positionne les équipes éducatives, outille les jeunes et leurs professeurs, accompagne les familles et dynamise le parcours professionnel des actifs» explique Marie-Laure Gironde, Responsable du Service Orientation et Animation Régionale à la Région AuRA. «La volonté de la Région est de créer une agence régionale de l'orientation pour donner de la cohérence aux interventions des différents partenaires dans la formation» poursuit-elle avant de préciser que cette agence devrait «voir le jour début 2020».
Du côté de l'insertion et de l'emploi, les représentants de l'Apecita et de la Commission emploi formation de la FRSEA Auvergne-Rhône-Alpes ont fait valoir «les difficultés à recruter des candidats pour des emplois agricoles».
«L'emploi rural et agricole est en grande tension» souligne Philippe Béaur, délégué régional Apecita. Selon lui, «la désaffection des zones rurales, la défiance face aux pratiques agricoles, les évolutions sociétales n'encouragent pas les étudiants aux formations agricoles. Ils sont moins branchés productions agricoles et davantage tournés vers des projets en lien avec l'environnement». Même discours de Pascal Servier, président de la Commission emploi FRSEA. «Aujourd'hui en Auvergne nous avons plus de 3 000 CDI Temps Plein avec un turn over d'un tiers. La demande augmente et le niveau de compétence progresse également» ; des évolutions auxquelles l'enseignement agricole doit répondre.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière