Aller au contenu principal

Les travaux d’aménagement de la déviation d’Arpajon commencent

Les travaux d’aménagement de la déviation d’Arpajon-sur-Cère viennent de commencer. Sa mise en service est prévue pour l’automne 2008, en même temps que l’ouverture d’une troisième voie montante dans la côte de Senilhes.

Le chantier qui vient d’être lancé consistera à construire six ouvrages hydrauliques sur le tracé de la future déviation, longue de 1 110 mètres.
Le chantier qui vient d’être lancé consistera à construire six ouvrages hydrauliques sur le tracé de la future déviation, longue de 1 110 mètres.
© L'Union du Cantal
Ça y est, les premiers engins de chantier sont à l’oeuvre sur le tracé de la future déviation d’Arpajon-sur-Cère, annonce le docteur Jean-Pierre Delpont, conseiller général du canton. Il avait fait de ce projet, destiné à désengorger le bourg d’Arpajon et faciliter la circulation dans ce secteur, l’une des priorités de son mandat. Deux ans et demi de démarches auront été nécessaires pour mener à bien ce dossier sur le plan administratif et réaliser les acquisitions foncières. Longue de 1 110 mètres, la nouvelle voie reliera la route départementale 920, à hauteur de la scierie Bonhomme au carrefour du Bousquet (au croisement des routes du village d’entreprises et du château de Conros).
Trois phases de travaux jusque fin 2008
Trois phases de travaux sont prévues. La première, qui vient de débuter, consistera à construire six ouvrages hydrauliques de 9 mètres d’ouverture sur 4 mètres de haut. Le tracé se situe en effet en zone inondable : la surélévation de la chaussée permettra de la protéger des éventuelles crues de la Cère. Confié aux entreprises Matière et Bruel, ce premier chantier s’achèvera au second trimestre 2007. Parallèlement, en janvier 2007, débuteront les travaux de construction d’un pont de franchissement de la Cère. Confiés au groupement d’entreprises Lagarrigue-Matière-Soulier, ils viendront à terme à l’automne 2007. Enfin, la troisième phase du chantier comprendra les travaux de terrassement et d’aménagement des chaussées. Ils utiliseront les déblais provenant d’un autre chantier, celui de la création d’une troisième voie montante dans la côte de Senilhes. Il restera enfin à créer deux carrefours giratoires à chaque extrémité.
Un chantier de 6,6 millions d’euros
Le coût de ces deux chantiers, pris en charge par le Conseil général, ressort à 6,6 millions d’euros. Le Conseil régional d’Auvergne financera à hauteur de 50 % la première tranche, chiffrée à 4 millions d’euros. “Je tiens à remercier les propriétaires qui ont accepté de mettre les terrains à disposition malgré les contraintes”, commente le docteur Delpont, qui associe à la réussite du projet le maire d’Arpajon, Roger Destannes, les services techniques du Conseil général, le président ainsi que les élus de l’Assemblée départementale qui ont accepté de financer un projet “attendu depuis plus de vingt ans par la population d’Arpajon, du canton et au delà”.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière