Aller au contenu principal

Environnement
Les missions de l’Alepe : observer, étudier, protéger, informer

L’assemblée générale de l’Alepe, Association Lozérienne pour l’étude et la protection de l’environnement, a eu lieu à Florac le 22 mars dans les locaux de Sup’Agro. Elle a permis de faire le point sur les différents volets de son activité.

© Alepe

L’Alepe rassemble 276 adhérents passionnés de nature et cinq salariés qui œuvrent ensemble pour étudier et protéger l’environnement lozérien. Bénévoles et salariés participent à de nombreux inventaires et comptages d’espèces animales à l’échelle départementale, régionale, nationale voire internationale. La base de données, avec la possibilité aujourd’hui d’une saisie en ligne, riche de plus de 200 000 données lozériennes donne à l’association les moyens de s’exprimer avec pertinence sur les nombreux sujets dont elle est saisie. Le pôle expertise réalise de nombreuses études à la demande de maîtres d’ouvrage ou de l’administration pour réaliser des inventaires ou améliorer les projets d’aménagement en limitant leur impact environnemental. L’association travaille aussi à l’étude et à la protection d’espèces menacées et faisant l’objet de Plans nationaux d’action : le milan royal, le vautour percnoptère, l’outarde canepetière, les chauves-souris, la loutre, etc. Elle participe à l’animation des sites Natura 2000 par la réalisation d’études ou d’inventaires visant les espèces animales menacées dans l’Union Européenne.

À lire dans le Réveil Lozère n°1254 du 10 avril 2014, en page 10.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière