Aller au contenu principal

Les ministres de l’Agriculture vigilants

La proposition de révision de la législation sur les emballages visant, pour le secteur alimentaire, à supprimer les emballages à usage unique et à stimuler le recours à la réutilisation des contenants pose de nombreuses questions aux ministres de l’Agriculture de l’UE.

La proposition de révision de la législation sur les emballages visant, pour le secteur alimentaire, à supprimer les emballages à usage unique et à stimuler le recours à la réutilisation des contenants pose de nombreuses questions aux ministres de l’Agriculture de l’UE.
La proposition de révision de la législation sur les emballages visant, pour le secteur alimentaire, à supprimer les emballages à usage unique et à stimuler le recours à la réutilisation des contenants pose de nombreuses questions aux ministres de l’Agriculture de l’UE.
© JC Gutner/Illustration

Sur le principe, les ministres de l’Agriculture de l’UE soutiennent les objectifs des propositions de la Commission européenne tendant à la révision de la législation de l’UE sur les déchets d’emballage, qui prévoit de réduire les emballages à usage unique et de favoriser la réutilisation des contenants. Mais leur mise en œuvre concrète les inquiète à plusieurs égards. Parmi les points de vigilance cités par un grand nombre de ministres à l’occasion d’un échange de vues organisé le 30 mai à Bruxelles : les coûts pour les opérateurs (en particulier les petites et moyennes entreprises), le risque de dégradation de la qualité, les risques pour la sûreté sanitaire des consommateurs, ou encore le manque de cohérence avec le règlement sur les matériaux de contact avec les aliments (dont la révision est prévue pour 2024).
Les propositions de Bruxelles pourraient même, selon les Vingt-sept (en tout cas la plupart d’entre eux) aller à l’encontre des engagements de l’UE pour lutter contre le gaspillage alimentaire (l’absence d’emballage entraînant une dégradation plus rapide des fruits et légumes frais par exemple). Toutes ces inquiétudes ont été prises en compte par la Commission européenne dans sa proposition, a assuré le commissaire européen de l’Environnement Virginijus Sinkevicius.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière