Aller au contenu principal

Les ministres de l’Agriculture de l’UE s’inquiètent des conséquences du Green deal pour l’agriculture

S’ils disent souscrire aux grandes lignes des stratégies « de la ferme à la fourchette » et « biodiversité » que vient de présenter la Commission européenne, les ministres de l’Agriculture de l’UE ont aussi des craintes quant à leur impact sur la compétitivité agricole.

S’ils disent souscrire aux grandes lignes des stratégies « de la ferme à la fourchette » et « biodiversité » que vient de présenter la Commission européenne, les ministres de l’Agriculture de l’UE ont aussi des craintes quant à leur impact sur la compétitivité agricole.
S’ils disent souscrire aux grandes lignes des stratégies « de la ferme à la fourchette » et « biodiversité » que vient de présenter la Commission européenne, les ministres de l’Agriculture de l’UE ont aussi des craintes quant à leur impact sur la compétitivité agricole.
© Aurélie Pasquelin - Illustration

Les ministres de l’Agriculture de l’UE, qui avaient le 8 juin un échange de vues en vidéoconférence, ont exprimé un certain nombre d’inquiétudes concernant l’impact que les stratégies « de la ferme à la fourchette » et « biodiversité » pourraient avoir sur la Pac. Même s’ils ont globalement soutenu les grandes lignes de ces stratégies, ils ont unanimement demandé à Bruxelles de présenter une étude de leur impact sur le secteur agroalimentaire.
Les États membres s’inquiètent en particulier des objectifs très ambitieux en matière de réduction de l’usage et des risques liés aux pesticides (-50 %), de diminution du recours aux engrais et antibiotiques (-50 %) ou de surfaces rendues à la nature (10 %) et se posent des questions sur le recueil des données et le point de départ de ces objectifs. La commissaire européenne à la Sûreté alimentaire, Stella Kyriakides, a précisé que lorsque des objectifs réellement contraignants seront fixés (pour les pesticides, les engrais ou les antibiotiques) les propositions législatives seront accompagnées, comme il se doit, d’études d’impact.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière