Aller au contenu principal

Les eurodéputés demandent plus à l'agriculture

La commission de l'Environnement a finalisé sa position sur l'utilisation des terres et la foresterie, le partage des efforts ainsi que le mécanisme d'ajustement carbone aux frontières. Ils estiment, contrairement à la Commission européenne, que l'agriculture doit rester séparée du secteur forestier et propose de lui imposer des objectifs supplémentaires.

La commission de l'Environnement a finalisé sa position sur l'utilisation des terres et la foresterie, le partage des efforts ainsi que le mécanisme d'ajustement carbone aux frontières. Ils estiment, contrairement à la Commission européenne, que l'agriculture doit rester séparée du secteur forestier et propose de lui imposer des objectifs supplémentaires.
La commission de l'Environnement a finalisé sa position sur l'utilisation des terres et la foresterie, le partage des efforts ainsi que le mécanisme d'ajustement carbone aux frontières. Ils estiment, contrairement à la Commission européenne, que l'agriculture doit rester séparée du secteur forestier et propose de lui imposer des objectifs supplémentaires.
© François d'Alteroche/Illustration

La commission de l'Environnement du Parlement européen a adopté, le 17 mai lors d'une session de vote marathon, sa position sur plusieurs des règlements du paquet visant à porter l'objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de l'UE à -55 % en 2030, notamment les textes portant sur l'utilisation des terres, le changement d'affectation des terres et la foresterie (LULUCF), le partage des efforts ainsi que le mécanisme d'ajustement carbone aux frontières. Sur le règlement LULUCF, les eurodéputés souhaitent que ce secteur reste séparé de l'agriculture (contrairement à ce que proposait la Commission européenne). Ils proposent qu'en plus des 310 millions de tonnes équivalent CO2 que devraient séquestrer les forêts, l'agriculture se voit fixer un objectif de 50 millions de tonnes supplémentaires d'absorptions nettes d'ici 2030.

50 millions de tonnes équivalent CO2
« Les puits de carbone naturels sont fragiles et volatils et ne devraient donc pas être mis en commun avec la mesure des émissions du secteur agricole - contrairement à la proposition initiale », justifient les eurodéputés. Les organisations et coopératives agricoles de l'UE (Copa-Cogeca) regrettent cette position qui « ne reflète pas la nature et la dynamique des secteurs agricole et forestier ». « Compte tenu des incertitudes entourant l'agriculture et l'élimination du carbone, y compris la certification, il semble plutôt prématuré d'amplifier l'objectif déjà très ambitieux de 310 millions de tonnes d'équivalent CO2 », estime le Copa-Cogeca. La Commission adoptera des objectifs annuels pour le secteur LULUCF pour chaque année de la période 2026-2029 sur la base des trajectoires nationales. Afin de s'assurer que les objectifs sont atteints, la Commission devra soumettre un rapport d'étape pour le 31 décembre 2024.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière