Aller au contenu principal

Les eurodéputés demandent des règles plus strictes

La commission spéciale du Parlement européen devait adopter le 2 décembre ses recommandations sur les transports d'animaux vivants dans l'UE et à l'exportation afin d'améliorer leur bien-être. Mais les débats restent vifs sur la nécessité d'imposer ou non une durée limite du temps de transport.

La commission spéciale du Parlement européen devait adopter le 2 décembre ses recommandations sur les transports d'animaux vivants dans l'UE et à l'exportation afin d'améliorer leur bien-être. Mais les débats restent vifs sur la nécessité d'imposer ou non une durée limite du temps de transport.
La commission spéciale du Parlement européen devait adopter le 2 décembre ses recommandations sur les transports d'animaux vivants dans l'UE et à l'exportation afin d'améliorer leur bien-être. Mais les débats restent vifs sur la nécessité d'imposer ou non une durée limite du temps de transport.
© Ludovic Vimond

Après quinze mois de travaux, la commission d'enquête du Parlement européen sur la protection des animaux pendant le transport devait adopter, le 2 décembre, son rapport et ses recommandations en vue d'améliorer les règles actuelles sur le transport des animaux, qui datent de 2005. Globalement, les eurodéputés recommandent une révision de la législation, basée sur le renforcement des contrôles et la définition de normes pour chaque espèce et selon l'âge des animaux. Mais à la veille du vote, un certain nombre de points restaient ouverts, notamment la question d'une limite de temps de transport et celle des animaux non sevrés.
Sur les animaux vivants le compromis trouvé entre groupes politiques souligne que le remplacement, « dans toute la mesure du possible », du transport d'animaux vivants par le transport de carcasses et de produits à base de viande et de matériel génétique, serait conforme à l'objectif principal de la stratégie De la ferme à la table de l'UE. Mais le co-rapporteur du texte, Daniel Buda (Démocrate-chrétien) est plus prudent : il défend une réduction du transport des animaux vivants assortie de solutions techniques pour « mieux utiliser les couloirs de transports » et garantir une température de confort à l'intérieur des véhicules. Sur les exportations d'animaux vers les pays tiers, le compromis demande à la Commission de mettre en place un système de certification pour garantir des conditions de transport conformes aux règles de l'UE, une fois les animaux sortis du territoire européen.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière