Aller au contenu principal

Sommet de l'élevage
Les Espoirs pour la Haute-Loire, les Jeunes pour le Rhône et les Adultes pour le Cantal

 Le concours interrégional a réuni 112 vaches sur le ring du Sommet de l'élevage, qui ont fait le show et mis en avant la qualité des élevages de la région.

Le concours interrégional Montbéliard, un véritable show.
© HLP

Le concours interrégional Montbéliarde est toujours très attendu par les éleveurs qui ont fait le déplacement au Sommet avec l'élite de leur étable. Et le show a été assuré devant un public enthousiaste et passionné qui a largement applaudi les éleveurs et leurs animaux. Le juge Gaetan Laprevote venu de Haute-Saône et son ringman Benjamin Meilhoc du Cantal ont su faire vivre ce concours de grande qualité, qui a vu 3 départements se partager le gâteau : la Haute-Loire, le Cantal et le Rhône d'où vient la Grande Championne.

Dès l'entame, le concours espoir a fait la part belle aux génisses altiligériennes avec à la clé les titres de Championne et de Meilleure Mamelle. Paella (Macintosh/Istapic) du Gaec du Pivert à St Pal en Chalencon est sacrée Championne Espoir après avoir pris la première place de sa section. "On a de la qualité ; c'est une vache très bien construite" dira d'elle le juge Gaetan Laprevote. Et sa dauphine est aussi altiligérienne ; il s'agit de Radieuse (Nekfeu/Cargo) du Gaec du Lilas Blanc à St Martin de Fugères qui fait aussi un 1er prix de section.

Pour le prix de la Meilleure Mammelle Espoir, elles étaient 9 en lice dont 6 de la Haute-Loire. Et c'est finalement Pinky (Noelcernerneu/Ingenio) du Gaec Castanet à St Arcons de Barges qui monte sur la plus haute marche, après avoir manqué d'un cheveu le 1er prix de sa section. Le juge devait souligner : "Elle a tout d'une belle primipare pour bien vieillir". Venu remettre le prix de Championne espoir, le président de la Région Laurent Wauquiez fier de voir la Haute-Loire sur le podium, a salué le "mérite" des éleveurs, "des passionnés qui méritent notre soutien et notre respect".

Solidité, puissance et raffinement

Le concours devait se poursuivre avec les sections Jeunes qui, dès le premier groupe, affichaient "de grandes qualités" selon le juge qui à plusieurs reprises a avoué sa difficulté à départager certaines candidates tellement le niveau était bon. Mais il a toujours garder le même cap, en privilégiant "les caractères de solidité, de puissance mais aussi de raffinement". Et c'est une rhodanienne qui remporte haut la main le titre de Championne jeune. Onctueuse (Lochness/Ursule) du Gaec Bochard à Deuxgrosnes dans le Rhône, "une vache que l'on ne peut pas prendre en défaut…" dixit le juge, a fait forte impression et ce jusqu'au bout du concours puisqu'elle remporte également le prix prestigieux de Grande Championne du Concours 2022. Sa réserve est puydomoise, Puce (Jiteuf JB/Bourgueil) du Gaec Élevage Morel à La Goutelle. Le prix de Meilleure Mamelle Jeune part aussi dans le Rhône avec Podium (Merchant/Istapic) du Gaec Les Tilleuls à St Clément les Places.

Dernier groupe, les adultes affichant 4 lactations au moins, certaines bien au-delà. Et là, c'est au tour du Cantal de briller, avec deux 1er prix de section pour commencer. La Championne adulte est donc cantalienne. Il s'agit de Lafay (Ilax/Enzo Rocs) du Gaec Élevage Merle de Neussargue en Pinatelle, une vache d'exception qui cumule les récompenses. Grâce à "quatre systèmes mammaires exceptionnels" comme l'a souligné Gaëtan Laprevote, elle reçoit aussi le titre de Meilleure Mamelle Jeune et termine Grande Championne Réserve du concours. La Championne Adulte Réserve vient de la Loire : Lidole (Hobbit/Focillon) du Gaec des Délices Fermiers de la commune de Lay.

Challenge départemental pour le Cantal

Pour compléter le tableau, le juge a attribué le titre de Meilleure Fromagère à Houby (Valfin JB/Redon) du Gaec de Ladrellet à St Genes Champespe dans le Puy-de-Dôme, cette vache née en 2012 a produit en matière utile (TP, TB), durant sa carrière, l'équivalent de 1000 St Nectaires Fermier, selon les mots du commentateur. Et le titre de Meilleure Laitière 2022 revient à la doyenne du concours, Galactique (Urocher/Rizoto) du Gaec Élevage Cussac Fouillet d'Alleuze dans le Cantal, qui à 11 ans, affiche encore une production de 11 130 kg de lait en 305 jours. 

Le show se terminait par le concours des lots d'élevage. 4 départements, Cantal, Loire, Haute-Loire et Rhône étaient en lice avec un groupe présenté sous étiquette Occitanie (Aveyron et Lozère). Sans trop de suspense, c'est le Cantal qui remporte le challenge devant le Rhône et la Haute-Loire.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière