Aller au contenu principal

Les éleveurs creusois toujours parmi l'élite

Le Salon International de l'Agriculture a fermé ses portes au public, ce dimanche 1er mars sur un bilan très positif.

Gentleman du Gaec Verger et de Nicolas Friaud a remporté le Prix de rappel de championnat.
Gentleman du Gaec Verger et de Nicolas Friaud a remporté le Prix de rappel de championnat.
© AM

Après 9 jours d'échanges, cette 52e édition du Salon International de l'Agriculture a reçu pas moins de 691 100 visiteurs et reste toujours le point de rencontre unique entre le monde de l'agriculture française et le grand public, mais aussi le passage obligé pour de nombreuses personnalités politiques.
Pour le président du Salon International de l'Agriculture et du CENECA, Jean-Luc Poulain, très satisfait de ces résultats de fréquentation, « ces chiffres confirment que le Salon reste un temps fort pour tous les Français. Il occupe une place majeure pour garder le contact avec la filière et donner des réponses aux interrogations des consommateurs. Tous nos visiteurs ont très bien compris que l'agriculture de demain est une agriculture de compétition qui entend la voix de l'innovation pour rester au premier rang et faire rayonner toujours plus loin les acteurs de la filière ».

Une moisson de récompenses
Si le jour du concours reste toujours un grand moment d'anxiété, les performances réalisées par les éleveurs engagés au Concours Général Agricole ont été bien au-delà de leurs espérances. Ainsi, le Gaec Verger de Glénic et Nicolas Friaud de l'Allier décrochent avec Gentleman, un taureau charolais, le prix de rappel de championnat mâle, le summum des distinctions. « Nous sommes très heureux de ce prix. C'est un défi que nous avons relevé et que nous avons réussi. Déjà que remettre son titre en jeu était pour nous un véritable challenge, mais le confirmer, c'est la plus belle récompense que nous pouvions avoir ». Une récompense suprême pour ce taureau de 4 ans au palmarès exceptionnel.
Pour sa seconde participation au Concours Général Agricole, l'EARL Chassagne de Viersat présentait Hugo qui obtient la 6e place dans la catégorie des mâles de 3 ans. « C'est une place très honorable pour ce jeune taureau qui réalise une meilleure performance que l'an passé. Il a réalisé une bonne sortie et dispose d'un bon potentiel qui ne peut que s'améliorer au fil du temps ».
En race limousine, le Gaec Lagautrière ne pouvait que se réjouir du prix obtenu par Idefix, un jeune taureau de 2 ans et de 1 138 kg, qui obtient le 1er prix dans la catégorie des taureaux âgés de 19 à 30 mois, « c'est un taureau qui a un bel avenir devant lui qui peut prétendre encore à de meilleures performances ». Un résultat très satisfaisant pour ce taureau prometteur, encore jeune et dont ses qualités ne sont plus à démontrer. Quant à Hirondelle, elle obtient la 3e place dans la catégorie des vaches suitée de moins de 42 mois, « c'est une bonne place tout à fait honorable d'autant plus dans une section qui ne comptait pas moins de 10 animaux » souligne Thierry Lagautrière.
Le Gaec Lebourg de Maison Feyne, a décroché pour sa part la 4e place avec Gérald dans la catégorie des taureaux âgés de 30 à 42 mois et la 5e place avec Festin chez les mâles de plus de 42 mois.
Dans la catégorie des ovins Charmois, le Gaec Roux figure parmi les élevages les plus récompensés du salon. Avec un 1er prix dans la catégorie des femelles en section laine, 1er prix, chez les mâles en première section laine, 1er et 2e prix parmi les mâles en deuxième section laine, 2e prix chez les femelles non suitées, 1er prix de championnat chez les mâles lainés viande et un rappel de prix de championnat mâle, ce palmarès très impressionnant mérite la reconnaissance de ses pairs et la renommée d'un élevage de référence. Pour Gilles Roux, cette édition 2015 est une trèsbonne année. « Il est vrai que cela fait toujours plaisir d'avoir autant de récompense, mais au-delà de ce plaisir, c'est la vitrine de mon élevage et de l'élevage français que je veux partager, mais c'est surtout  le fruit du travail d'un passionné et passionnant ».
Une belle moisson de récompenses pour ces éleveurs qui portent haut et fort les couleurs de l'élevage creusois.

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière