Aller au contenu principal

Les EDT se marient pour affronter l’avenir

Les EDT Auvergne et Rhône-Alpes s’unissent pour le meilleur et adoptent la nouvelle géographie régionale.

Les entrepreneurs du territoire ont ratifié la fusion des fédérations régionales Auvergne et Rhône-Alpes lors du Sommet de l’élevage.
Les entrepreneurs du territoire ont ratifié la fusion des fédérations régionales Auvergne et Rhône-Alpes lors du Sommet de l’élevage.
© M.Comte

C’est dans l’enceinte du Sommet de l’élevage, au cœur de l’esplanade « matériel » qu’a eu lieu l’union. En discussion depuis plus d’un an, la fusion des EDT Auvergne et Rhône-Alpes a été actée le 6 octobre en présence des présidents départementaux, régionaux (Patrice Grand pour l’Auvergne et Christian Jean pour Rhône-Alpes) et du vice-président de la Fédération nationale, Jean-Paul Dumont.

Ce mariage rassemble les syndicats EDT de 12 départements soit plus de 500 adhérents. Cette nouvelle fédération est la troisième du genre en France après l’Aquitaine et l’Occitanie. Un rapprochement indispensable à l’avenir des entrepreneurs de travaux agricoles. Comme l’ensemble des corps de métier rattachés à l’agriculture, ils subissent eux aussi de plein fouet la crise conjoncturelle.

 

Se rassembler pour résister

Entre retard de paiement des clients, investissements matériels de plus en plus lourds, charges de fonctionnement et patronales en hausse, les EDT ont le sentiment d’être « pris dans un étau» comme l’explique Patrice Grand, co-président de la nouvelle fédération Auvergne-Rhône-Alpes : «nous sommes cisaillés entre notre conscience professionnelle qui nous interdit d’abandonner les agriculteurs mauvais payeurs, sous peine d’aggraver leur situation, et nos banquiers qui nous demandent d’honorer nos créances. Cette année encore, les rendements ne sont pas au rendez-vous et les prix sont au plus bas. Nous serons pour la deuxième voire troisième année consécutive, la variable d’ajustement acceptant des reports de paiement tout en payant nos propres charges. La situation est complexe pour ceux d’entre nous qui ont réalisé dernièrement de gros investissements. »

La fusion des fédérations régionales ne viendra pas, bien sûr, à bout du problème mais les entrepreneurs espèrent se soutenir, mutualiser leurs moyens de communication et surtout s’engager davantage dans les grands enjeux professionnels à travers ce rassemblement. « La force des EDT est leur polyvalence puisqu’ils interviennent à la fois dans l’agricole, le forestier et les travaux publics. Nous devons continuer à cultiver cela et surtout nous rassembler pour faire entendre notre voix. »

Les plus lus

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Les chargeurs télescopiques électriques ont l’avantage d’offrir un fonctionnement sans bruit et sans émissions dans les bâtiments.
Les chargeurs compacts et ultracompacts s’affichent comme les nouveaux valets de ferme

De plus en plus présents dans les exploitations d’élevage, les petits automoteurs de manutention à bras 
télescopique…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière