Aller au contenu principal

Quelles sont les causes des avortements en élevage de ruminants ?

Chez les ruminants, les avortements, quelle qu’en soit la cause, entrainent des pertes économiques, parfois importantes. Ils sont toujours un signal d’alerte qu’il faut prendre en considération. Définition et causes

En bovin, on considère qu’il y a avortements répétés lorsque deux avortements (ou plus) sont signalés en moins d’un mois ou s’il y a plus de 4% d’avortements sur la campagne.
En bovin, on considère qu’il y a avortements répétés lorsque deux avortements (ou plus) sont signalés en moins d’un mois ou s’il y a plus de 4% d’avortements sur la campagne.
© GDS 43

Au sens réglementaire, selon le Code Rural (article R223-79), « Est considérée comme un avortement l'expulsion du fœtus ou du veau, soit né mort, soit succombant dans les quarante-huit heures après la naissance, à l'exclusion des avortements d'origine manifestement accidentelle ». Plusieurs causes peuvent mener à des avortements. Elles sont classées en deux catégories :
-  Les causes non infectieuses : cela regroupe les causes alimentaires (déficit énergétique, excès MAT, acidose, déficit en minéraux et/ou oligoéléments et/ou vitamines, ingestion de plantes toxiques, mycotoxines, etc…), les causes traumatiques (stress thermique, coup, stress de manipulation, etc…) et les causes génétiques (malformation, complexe vertébral, etc…)
- Les causes infectieuses : liées à des virus (BVD, IBR, Schmallenberg, FCO, parvovirus, etc…), à des bactéries (brucellose, Fièvre Q, E.Coli, salmonellose, etc…), à des mycoses (aspergillus, mucor, etc…) et à des protozoaires (néosporose, toxoplasmose, etc….).
Lorsqu’un avortement survient, sa déclaration est obligatoire. Cette déclaration entre dans le cadre de la prophylaxie contre la brucellose. L’Etat prend alors en charge le déplacement du vétérinaire sanitaire, les frais liés à l’acte vétérinaire et aux analyses.
 

Le kit avortement du GDS 43


En bovin, on considère qu’il y a avortements répétés lorsque deux avortements (ou plus) sont signalés en moins d’un mois ou s’il y a plus de 4% d’avortements sur la campagne. En petits ruminants, on considère qu’il y a avortements répétés lorsque quatre avortements (ou plus) sont signalés en moins d’une semaine ou s’il y a plus de 5% d’avortements sur la campagne. Le GDS43 propose « le kit avortement » à ses adhérents se trouvant dans cette situation. Les maladies inclues dans ce kit sont issues du travail fourni par le dispositif national OSCAR (Observatoire et Suivi des Causes d’Avortements chez les Ruminants). Sa finalité est d'améliorer la connaissance des causes infectieuses des avortements, afin d'adapter les mesures de diagnostic, de prévention et de lutte. Les causes infectieuses les plus fréquentes pour chaque espèce sont donc recherchées. 
Ces analyses complémentaires à la brucellose sont prises en charge à 100% dans la limite de 2 par épisode d’avortement. N’hésitez pas à vous rapprocher de vos vétérinaires et du GDS
 

Précautions à prendre


Dans le cas des avortements à cause infectieuse, certaines maladies avortives peuvent être contagieuses pour le troupeau et/ou être des zoonoses et sont donc transmissibles à l’Homme. Des mesures de précaution peuvent être mises en place pour limiter le risque de contagion :
-   Manipuler l’avorton/les produits d’avortement avec des gants,
-   Maintenir à l’abri l’avorton et les produits d’avortement jusqu’à la venue du vétérinaire (du soleil, de la chaleur, des carnivores domestiques et sauvages, …),
-   Nettoyer et désinfecter le matériel utilisé en cas d’assistance à la mise-bas (même vos habits) ainsi que le box d’isolement où la femelle aura séjourné. 
 

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Tracteurs barrant l'accès à la A75 suite à une action syndicale.
Pourquoi l'A75 reste bloquée à hauteur de Saint-Flour ?

Pas question de démanteler le barrage bloquant installé sur l'autoroute A75 par les agriculteurs du Cantal à hauteur de Saint-…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

carcasse dans un abattoir dans le Puy-de-Dôme
L'abattoir d'Issoire deviendra-t-il départemental ?

Le Conseil département du Puy-de-Dôme entame une réflexion pour une possible reprise de l'abattoir d'Issoire, suite à l'arrêt…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière