Aller au contenu principal

Les anciens exploitants agricoles creusois visitent le Cantal

Mardi 14 mai, une soixantaine d'adhérents de la Section des anciens exploitants de la FDSEA de la Creuse se sont réunis pour une journée de visite dans le Cantal.

© JG

Mardi 14 mai, une soixantaine d'anciens exploitants de la Section départementale des anciens exploitants (SDAE), s'est rendu dans le Cantal pour visiter Salers et les alentours.

La météo, plutôt capricieuse ce mardi, n'a malheureusement pas permis aux voyageurs de monter aux Pas-de-Peyrol et d'observer le Puy-Mary, qui avait décidé de se cacher dans le brouillard, mais la visite d'un buron sur les hauteurs de Salers a vite fait oublié aux participants le désagrément.

Visite d'un buron

La journée a commencé par la visite des Burons de Salers, situés à 3 km de Salers et 15 km du Puy-Mary. Une visite guidée des burons qui retraçait toute l'histoire de la maison du fromage et de la vache Salers s'est clôturée par un déjeuner local dans les lieux.

Les hôtes ont pu déguster les apéritifs locaux à base de Gentiane, avant de se régaler avec la traditionnelle truffade, servie directement dans les casseroles et accompagnée de jambon de pays.

Salers

Après le repas, la visite guidée de la ville de Salers a offert aux voyageurs de belles surprises. Même si par le temps pluvieux, les sagranières et sagraniers (habitants de Salers) n'étaient pas nombreux dans les petites rues pavées, la découverte d'une ville située autour d'un château, sur une butte basaltique dominant la vallée de Maronne a conquit tout le monde. Le village de Salers est un voyage dans le temps. Maisons à tourelles, beffroi, remparts... Salers vous transporte successivement du Moyen Age à la Renaissance.

Une jolie découverte a eu lieu lors de la visite de l'Église Saint-Mathieu. Cette église, très richement décorée de vitraux, tableaux et retables cache une magnifique mise au Tombeau et pour la grande fierté des creusois, cette église abrite cinq splendides tapisseries d'Aubusson datant du XVIIe siècle.

Dégustation de fromages

Pour clôturer cette journée, le groupe s'est arrêté visiter une cave d'affinage. Tout le monde était très attentif aux explications sur les secrets de la fabrication d'un fromage d'exception : le fromage Salers AOP, qui est avant tout un savoir-faire traditionnel qui remonte à la nuit des temps. Issu de la richesse d'un terroir recouverts d'herbes sauvages, le Salers AOP est un fromage 100 % fermier. Il se fabrique deux fois par jour, après chaque traite, à partir de lait de vache cru et entier. Le lait est obligatoirement versé dans un récipient en bois appelé la « gerle ». Il se charge alors de faire évoluer les goûts subtils et spécifiques de la flore des Monts d'Auvergne et de développer des saveurs uniques et caractéristiques de chacune des exploitations. La production est saisonnière, du 15 avril au 15 novembre, la meule pèse environ 45 kg pour un diamètre de 38 à 48 cm et l'affinage va de 3 à 18 mois.

Après ces précieux éclaircissements, place à la dégustation : « Affiner le Salers est tout un art, le déguster un plaisir ! ».

Des plateaux proposant différents affinages des fromages Cantal et Salers étaient prêts à être dégustés.

Tous les visiteurs ont passé une belle journée et sont repartis les poches pleines de produits locaux : fromages, tartiflette, aligot, gentiane ou sablés…

Les plus lus

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière