Aller au contenu principal

Les ambitions de Terrena pour ses filières différenciées

D’ici 2025, le groupe coopératif de l’Ouest veut tripler les ventes de sa marque « La Nouvelle agriculture » et doubler celles en bio. Cette année doit voir la mise en service du nouvel abattoir d’Ancenis, spécialisé dans les volailles alternatives.

D’ici 2025, le groupe coopératif de l’Ouest veut tripler les ventes de sa marque « La Nouvelle agriculture » et doubler celles en bio. Cette année doit voir la mise en service du nouvel abattoir d’Ancenis, spécialisé dans les volailles alternatives.
D’ici 2025, le groupe coopératif de l’Ouest veut tripler les ventes de sa marque « La Nouvelle agriculture » et doubler celles en bio. Cette année doit voir la mise en service du nouvel abattoir d’Ancenis, spécialisé dans les volailles alternatives.
© Gabriel Omnès/Illustration

À l’occasion de son assemblée générale le 31 mai, le groupe coopératif Terrena a détaillé les ambitions qu’il nourrit pour ses filières différenciées (bio, signes de qualité, marque « La Nouvelle agriculture »). Après une bonne année 2021, le géant de l’Ouest (5 milliards d’euros de chiffre d’affaires) entend doubler ses ventes de produits bio d’ici 2025, en poursuivant l’accompagnement des conversions et en visant un « développement robuste en cohérence avec les marchés ». Avec 138 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2021 (+24 % en un an), Terrena se revendique « première organisation agricole bio en France ». Ces dernières années, la croissance du bio a pu « se faire au détriment du prix », considère Pascal Ballé, membre du bureau de Terrena, pour qui le groupe doit « privilégier la qualité et non le volume ». « Le bio Leclerc au prix du conventionnel, on n’y croit pas », a taclé le président de Terrena, Olivier Chaillou.

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière