Aller au contenu principal

L'entreprise Delor continue sur sa lancée avec un nouvel acteur

L'entreprise Delor est vendu à un nouvel acquéreur, Jérôme Reynier, mais continue dans sa lignée agricole.

L'entreprise Delor est vendu à un nouvel acquéreur, Jérôme Reynier, mais continue dans sa lignée agricole.
L'entreprise Delor est vendu à un nouvel acquéreur, Jérôme Reynier, mais continue dans sa lignée agricole.
© Marion Ghibaudo

Une histoire longue de soixante ans qui se confond avec celle de l'agriculture locale : l'entreprise Delor, implantée à Rieutort-de-Randon, ouvre donc un nouveau chapitre en 2023, puisqu'elle change de mains mais pas de vocation ni de nom. Jérémy Reynier, le repreneur, a lui-même une longue carrière dans l'agriculture. Et semblait donc parfait pour le rôle qui lui sera dévolu ici. « Je voulais devenir chef d'entreprise, c'était le bon moment et une bonne opportunité », a expliqué Jérémy Reynier, aux côtés d'Yves et Gilbert Delor. Si Gilbert prend sa retraite, son frère Yves, lui, continuera de s'occuper de la station-service.
En 1954, dans le paisible village de Rieutort-de-Randon, Vincent Delor, le papa d'Yves et Gilbert, répare des vélos et des motos. Bientôt, devenu agent Renault, il passe aux voitures et suite logique, ouvre une station-service. Station-service qui, à ce jour, continue de servir fidèlement les clients qui s'y arrêtent. Puis des voitures, Vincent Delor passe au matériel agricole, ajoutant une nouvelle corde à son arc. Une corde qui a participé du succès de son entreprise, en Lozère, l'agriculture étant un sujet fort prégnant. En 1991, le père prend une retraite bien méritée et transmet l'entreprise à ses deux fils, qui continuent de la faire fructifier. En 2001, la concession qui s'occupe du secteur agricole (vente de matériel neuf et d'occasion, équipement, entretien et réparation) s'installe dans de nouveaux locaux, toujours à Rieutort-de-Randon, dans la zone artisanale. Et Yves et Gilbert Delor continue de faire progresser l'entreprise, et desservent désormais une grande partie de la Lozère (en 2013, ils construisent un atelier et aménagent un magasin sur leur site de Langogne), et sont présents en Haute-Loire (en 2009, ils rachètent MultiMat sur le secteur de Langeac) et en Ardèche, grâce à leurs 24 salariés : l'entreprise affiche un chiffre d'affaires de neuf millions d'euros. Sur leurs sites, on trouve des tracteurs des marques Valtra, Merlo, Kuhn ou Krone, qui leur permet aussi de servir les nombreuses demandes de leur clientèle agricole.

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière