Aller au contenu principal

"Le veau des Monts du Velay-Forez n'a jamais été aussi bien rémunéré !"

Le 28 mars, la coopérative et l'association des veaux des Monts du Velay-Forez ont dressé le bilan de leurs activités pour l'exercice 2022-2023. La filière est à la recherche de nouveaux producteurs.

La coopérative des veaux des Monts du Velay-Forez est à la recherche de nouveaux producteurs pour honorer les demandes de ses nouveaux clients.
La coopérative des veaux des Monts du Velay-Forez est à la recherche de nouveaux producteurs pour honorer les demandes de ses nouveaux clients.
© © Veaux des Monts du Velay

Après le déroulement des 4 assemblées générales de section (Feurs, St Romain Lachalm, Le Puy et Saugues) sur son territoire d'intervention en ce mois de mars 2024, la coopérative des veaux des Monts du Velay-Forez tenait son assemblée générale le 28 mars au Puy-en-Velay. L'occasion de dresser le bilan d'un exercice 2022-2023 (clôturé au 30 septembre 2023) un peu atypique en raison d'une légère baisse d'activité ; en effet, la coopérative a produit et commercialisé 3000 veaux contre 3500 au cours de l'exercice précédent. Une tendance à la baisse également observée dans l'ensemble des ODG en charge d'un label rouge veau sous la mère en France et que le président de la coopérative, Éric Planchette, explique par : "une concurrence à la fois de la production laitière, alors que les prix du lait ont été revalorisés ces derniers mois, et de la production de broutards".

Tous les signaux sont au vert

Malgré cette légère régression des effectifs, tous les signaux sont au vert pour les veaux des Monts du Velay-Forez. Les prix orientés à la hausse depuis des années ont une nouvelle fois augmenté au cours de ce dernier exercice (soit + 60 cts€/kg de carcasse). "En termes de tarif : le prix moyen payé au producteur vient de dépasser pour la première fois les 8 €/kg carcasse. C'est le résultat du travail conduit par nos adhérents dans les fermes. La qualité des veaux s'améliore, en particulier sur la couleur de la viande. La coopérative a par ailleurs œuvré pour trouver des débouchés davantage porteurs " explique le président.

Plusieurs aides ont été fléchées en direction des producteurs de veaux des Monts du Velay-Forez, à commencer par les aides aux veaux de qualité qui permet l'attribution de 65 à 70€ par animal pour les veaux qui entrent dans les critères du cahier des charges (voir encadré).

Les producteurs peuvent aussi émarger au programme opérationnel (enveloppe nationale de 3,5 millions d'€ issue d'un fonds européen) mis en place le 1er janvier 2024 suite à la venue du ministre de l'agriculture Julien Denormandie en Haute-Loire en 2021 ; cette aide comprise entre 60 et 70€ par veau Label Rouge s'ajoute à l'aide précédente. "En comptant ces aides, le prix de notre veau label devrait atteindre les 9€/kg, ce qui devient réellement intéressant !" souligne Éric Planchette.

Les producteurs peuvent aussi compter sur le plan de filière de la Région AuRa en place depuis l'an dernier et qui permet d'obtenir une aide aux investissements (en matériels neufs ou d'occasion) de 1500€ HT jusqu'à 10 000€ HT maximum sous la forme d'une subvention à hauteur de 40%.

35 années d'existence

La coopérative des veaux des Monts du Velay-Forez et son association qui travaillent avec 185 élevages actifs répartis sur 4 départements (Haute-Loire, Loire, Ardèche et Rhône) fêteront leurs 35 années d'existence cette année.  Les veaux produits sont commercialisés auprès de GMS et de boucheries traditionnelles de la région. En raison d'une baisse de volume produit ces derniers mois, la viande de veau de qualité est de plus en plus recherchée en France. Pour Éric Planchette, c'est un bon présage pour l'avenir

Dans ce contexte plutôt porteur pour la production de veaux des Monts du Velay-Forez, la coopérative est à la recherche de nouveaux éleveurs. "Nous intervenons dans les lycées agricoles d'Auvergne afin de sensibiliser les jeunes, en terminale Bac pro ou BTS, à l'élevage des veaux des Monts du Velay-Forez qui est une production à part entière. En effet, notre veau n'a jamais été aussi bien rémunéré et nous n'avons jamais eu autant d'aides pour notre filière ! Tous les nouveaux producteurs sont les bienvenus. Ils nous permettront d'augmenter nos volumes et ainsi d'honorer les demandes de nos nouveaux clients " indique le président Planchette qui confirme par ailleurs la bonne santé financière de sa coopérative.

 

Critères des veaux primables

- Age d’abattage : entre 105 jours minimum et 182 jours maximum

- Poids carcasse : de 100 kg minimum à 180 kg maximum

- Couleur : 0 – 1 – 2 – 3

- Conformation : R – U – E

- Engraissement : 2 – 3 – 4

 

 

Les plus lus

Antoine Cayrol : chevalier... de l'extrême

Il est l'un des neuf seuls alpinistes au monde à avoir atteint les trois pôles : nord, sur, Everest. Un parcours vertigineux…

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière