Aller au contenu principal

Le tribunal de commerce d’Aurillac, outil de conciliation avant tout

Lors de l’audience solennelle de rentrée du tribunal de commerce d’Aurillac, Roger Brunel a été (ré)installé à la présidence pour un mandat de quatre ans.

Placée sous la présidence de Roger Brunel, au centre, la nouvelle équipe du tribunal de commerce a été présentée mardi dernier.
Placée sous la présidence de Roger Brunel, au centre, la nouvelle équipe du tribunal de commerce a été présentée mardi dernier.
© J.-M. A.
Le tribunal de commerce d’Aurillac a procédé à son audience solennelle de rentrée, mardi 8 janvier, au tribunal de grande instance de la préfecture. A cette occasion, et devant nombre de chefs d’entreprises, Roger Brunel a été reconduit dans ses fonctions de président du tribunal pour un mandat de quatre ans. “Le chef d’entreprise ne doit pas craindre de venir vers nous. La loi prévoit la confidentialité d’une telle démarche et l’entrepreneur reste maître de son entreprise. Mais les chiffres démontrent une nouvelle fois, à l’évidence, que le tribunal de commerce n’est saisi et n’intervient que lorsque la situation ne peut plus être redressée, a expliqué Roger Brunel. La prévention des difficultés des entreprises peut être et doit être encore et toujours largement développée. Et bien qu’elle s’inscrive dans une procédure qui ne peut être initiée que par la seule volonté du chef d’entreprise. Notre rôle à tous, dans cette prévention, est essentiel”.

Deux nouvelles recrues

Ce constat faisait suite au bilan de l’activité de cette juridiction pendant l’année écoulée. Mais auparavant, Roger Brunel a tenu à saluer l’arrivée de deux nouveaux magistrats au sein de son équipe : Florence Boudou et Marie-Pierre Lours. Elles remplacent respectivement Jean-Louis Belloc et Pierre Boisset. La première est gérante de Cantal BTP ; la seconde d’Eureau Source. “Ce sont deux nouvelles recrues, deux femmes très motivées et qui se sont intégrées avec des prédestinations manifestes. Leurs nouvelles compétences nous serons très utiles”. 

"Professionnalisme et rigueur"

Une compétence à laquelle le tribunal de commerce tient beaucoup et dont Nathalie Bany, procureur de la République, a fait l’éloge. “Je ne peux que saluer le travail qui a été fait jusqu’à aujourd’hui et constater le professionnalisme et la rigueur de chacun des juges consulaires, mais également la disponibilité des collaborateurs et du concours qu’ils apportent”. Devant des situations rencontrées souvent difficiles, surtout quand il s’agit d’hommes, de femmes et d’emplois à la clé, le tribunal de commerce peut jouer un rôle majeur. C’est ce qui anime Roger Brunel, engagé depuis maintenant dix ans et élu président en 2004. 

Les plus lus

Antoine Cayrol : chevalier... de l'extrême

Il est l'un des neuf seuls alpinistes au monde à avoir atteint les trois pôles : nord, sur, Everest. Un parcours vertigineux…

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière