Aller au contenu principal

Le syndicat apicole de Lozère souffle cent bougies

Samedi 25 novembre, le syndicat apicole de Lozère a retracé l’histoire mouvementée de ses cent premières années, puisque le syndicat est né le 24 juin 1923, et acté des changements pour les prochaines années.

David Blanc, apiculteur au Chastel-Nouvel, succède à Henri Clément à la présidence du syndicat apicole de Lozère.
David Blanc, apiculteur au Chastel-Nouvel, succède à Henri Clément à la présidence du syndicat apicole de Lozère.
© AD

Cent ans, et pas une ride… Ou presque. Si les visages ont évolué, en un siècle d’existence, les envies et la passion, eux, sont toujours là, au sein de ce syndicat apicole qui essaie de porter la voix des apiculteurs lozériens au quotidien. En 2023, le syndicat compte près de 180 adhérents et assure 12 000 ruches, représentant deux tiers des ruches du département. Au cours des années écoulées, quelques grandes victoires ont été signées en défense des apiculteurs. Et à l’aube de ce nouveau siècle, des changements s’amorcent doucement.
Premier d’entre eux : la présidence change de mains, puisque Henri Clément laisse désormais sa place à David Blanc, apiculteur au Chastel-Nouvel, dans un premier temps comme pluriactif, et depuis le début de l’année 2023 en tant que professionnel. Cet ancien menuisier est tombé dans la marmite de l’apiculture dès son plus jeune âge, et a décidé, finalement, d’en faire son métier. « Cela fait trente ans que je m’implique syndicalement, au niveau local comme national, il est temps de passer le relais pour que d’autres amènent une nouvelle énergie », a simplement résumé Henri Clément, très impliqué par ailleurs au niveau national au sein de l’Unaf. Si ce dernier se déclare inquiet du futur des apiculteurs dans un moment de bouleversement climatique, il se dit ravi que le syndicat puisse continuer à porter la voix de tous. David Blanc, son successeur, veut « prendre tranquillement la place », avec un relais de quelques mois entre les deux hommes. Et son implication restera locale, « pour le moment ».

Les plus lus

Antoine Cayrol : chevalier... de l'extrême

Il est l'un des neuf seuls alpinistes au monde à avoir atteint les trois pôles : nord, sur, Everest. Un parcours vertigineux…

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière