Aller au contenu principal

Le syndicalisme majoritaire précise ses positions

À quelques jours de l'examen du projet de loi AER au Parlement, les Jeunes agriculteurs, la FNSEA et Chambres d'agriculture France ont détaillé leurs positions respectives, assez proches sur le fond, malgré des divergences sur la forme.

À quelques jours de l'examen du projet de loi AER au Parlement, les Jeunes agriculteurs, la FNSEA et Chambres d'agriculture France ont détaillé leurs positions respectives, assez proches sur le fond, malgré des divergences sur la forme.
À quelques jours de l'examen du projet de loi AER au Parlement, les Jeunes agriculteurs, la FNSEA et Chambres d'agriculture France ont détaillé leurs positions respectives, assez proches sur le fond, malgré des divergences sur la forme.
© Emmanuel Baratte/Illustration

Le cadre fixé par le projet de loi AER (accélération des énergies renouvelables) sera-t-il suffisant pour que les Jeunes agriculteurs lèvent leur demande de moratoire sur l'agrivoltaïsme ? À l'approche d'une séance publique le 5 décembre à l'Assemblée nationale, le syndicat a précisé sa position, lors d'une table ronde le 23 novembre. Les JA se disent toujours « contre le photovoltaïsme au sol sur les zones Naf » (espaces naturels, agricoles et forestiers). « S'il y en a, c'est avec une définition stricte de l'agrivoltaïsme », a déclaré le président Arnaud Gaillot.
Deux mois plus tôt, les JA réclamaient « un moratoire sur l'agrivoltaïsme en France », que les panneaux solaires soient « strictement installés en priorité sur les terres déjà artificialisées ». Une position qui a permis de faire bouger les lignes, considère aujourd'hui Arnaud Gaillot. « Chez les JA, on n'a jamais été fermés à l'idée de l'agrivoltaïsme » qui peut être « une vraie opportunité sur des cultures pérennes », et en maraîchage « pas forcément un inconvénient ». La ligne rouge concerne plutôt des installations de 5 mètres de haut, 22 mètres de large, avec des céréales dessous, cite comme exemple le syndicat. Les JA réclament aussi un contrôle du projet dans la durée, permettant de garantir le maintien de l'activité agricole. Et de se distinguer de la Confédération paysanne, opposée au photovoltaïque sur les terres agricoles.

Les plus lus

Antoine Cayrol : chevalier... de l'extrême

Il est l'un des neuf seuls alpinistes au monde à avoir atteint les trois pôles : nord, sur, Everest. Un parcours vertigineux…

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière