Aller au contenu principal

Le séchage en grange : un fonctionnement simple

Le séchage en grange repose sur la récolte d'un fourrage encore humide dont le séchage se poursuit en bâtiment par ventilation d'air chaud. Cette technique fait de plus en plus d'adeptes.

Le séchage en grange repose sur la récolte d'un fourrage encore humide dont le séchage se poursuit en bâtiment par ventilation d'air chaud. Cette technique fait de plus en plus d'adeptes.
Le séchage en grange repose sur la récolte d'un fourrage encore humide dont le séchage se poursuit en bâtiment par ventilation d'air chaud. Cette technique fait de plus en plus d'adeptes.
© Vincent Motin - Illustration

Le séchage en grange repose sur la récolte en vrac d'un fourrage avant le stade foin sec, à l'aide d'une auto-chargeuse. Un pré-fanage de 48 heures suffit généralement à augmenter le taux de matière sèche (MS) vers 50 à 60 %. Pour indication, ce taux de MS correspond à peu près au taux fixé pour la récolte d'enrubannage, l'herbe doit commencer à craquer, monter facilement dans l'auto-chargeuse, et ne pas coller aux dents de la griffe. Pour se donner des repères, il est possible d'utiliser une sonde. Le taux de matière sèche optimal à la récolte variera en fonction de l'aptitude au séchage des espèces. Par exemple, la luzerne pourra être ramassée plus humide car elle sèche facilement, alors que les ray-grass ou le trèfle violet devront être ramassés plus sec.

Un matériel performant pour optimiser la récolte
Le matériel de récolte nécessaire est celui du foin classique : faucheuse, faneuse et andaineur, complété d'une auto-chargeuse. Les agriculteurs choisissent en général d'investir dans du matériel en propriété voire en copropriété, car la récolte de foin séché en grange est très exigeante en termes de disponibilité du matériel et les récoltes se décident bien souvent au dernier moment. De plus, le matériel est de grande dimension afin de réduire le temps passé à la récolte surtout lorsque la fenêtre météo est courte.

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière