Aller au contenu principal

Le robot compatible en AOP et en bio

À Mauriac, Jérôme Merlin produit un lait répondant à des cahiers des charges exigeants, avec un robot de traite.

Gaëtan Maurice et Jérôme Merlin contrôlent depuis la fosse, alors qu'une vache est traite sur le robot entièrement automatique, particulièrement compact.
Gaëtan Maurice et Jérôme Merlin contrôlent depuis la fosse, alors qu'une vache est traite sur le robot entièrement automatique, particulièrement compact.
© Renaud Saint-André

Depuis 1998 qu'il est installé, Jérôme Merlin a peu à peu transformé l'exploitation du Reyt, à Mauriac. Le troupeau mixte est devenu exclusivement laitier dès 2000 et, à la faveur d'un agrandissement, une salle de traite de dix postes a été installée. Depuis septembre 2020, un petit nouveau a fait son apparition : le robot.
« C'est moins d'astreinte, on gagne du temps et aussi en confort de travail », justifie l'éleveur qui souffrait du dos. La mise en service d'un GEA DairyRobot R.9500 a donné raison à Jérôme Merlin. « Il répond parfaitement Tout juste a-t-il fallu une petite période d'adaptation : Au début, les vaches y passaient trop souvent avec trop peu de lait. D'où un petit souci de lipolyse. Mais elles ont vite compris et tout est rentré dans l'ordre. » La qualité, mais aussi les volumes, sont identiques à ceux que fournissait la salle de traite. Mieux, une expérience conduite ici a démontré une baisse des volumes lors d'un retour en salle de traite. Et bien sûr, le robot - pour peu que les animaux puissent facilement pâturer - est compatible avec les exigeants cahiers des charges bio et AOP dans lesquels l'EARL du Reyt est engagée.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière