Aller au contenu principal

Le relèvement du SRP a eu un « faible » effet sur les prix

Dans un rapport remis au Sénat, les services de l'État concluent que le relèvement du seuil de revente à perte et l'encadrement des promotions n'ont pas eu un effet inflationniste majeur.

Dans un rapport remis au Sénat, les services de l'État concluent que le relèvement du seuil de revente à perte et l'encadrement des promotions n'ont pas eu un effet inflationniste majeur.
Dans un rapport remis au Sénat, les services de l'État concluent que le relèvement du seuil de revente à perte et l'encadrement des promotions n'ont pas eu un effet inflationniste majeur.
© Guillaume Perrin - La Marne agricole/Illustration

Rééquilibrer les marges des distributeurs et redonner de la valeur au travail des agriculteurs : c'était l'objectif de la majoration du seuil de revente à perte de 10 % (SRP + 10), expérimenté depuis 2019 dans le cadre de la première loi Egalim. Était également expérimenté l'encadrement des promotions en volume (25 %) et en valeur (34 %) pour « empêcher la destruction de valeur ». Ces deux mesures ont eu un « faible » effet sur l'inflation, selon un rapport du gouvernement remis à la commission des Affaires économiques du Sénat, le 31 octobre, qu'Agra Presse a pu consulter. La part de l'inflation pouvant être attribuée à ces mesures, entre mars 2019 et février 2020, est de 0,17 % sur l'ensemble des produits alimentaires.
Cependant, il semble que les mesures aient eu des effets plus important sur les prix de certains produits comme les boissons non alcoolisées (+1,6 %), l'alcool (+1,5 %), les pains, pâtisseries et produits du petit-déjeuner (+1 %) et les confiseries, sucre et desserts (+0,6 %). Conséquence de l'encadrement des promotions : on observe une baisse de l'activité promotionnelle en 2019, notamment sur les produits des PME (-14 % en volume, - 11 % en valeur). En relevant les prix des marques nationales, la loi aurait participé à reporter la demande des consommateurs vers les produits de marques de distributeurs (MDD) « moins chères ».

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière