Aller au contenu principal

Le premier plan pastoral d’Auvergne signé par le parc des Volcans

Le premier PPT d’Auvergne a été signé sur le territoire du parc des Volcans d’Auvergne. Un soutien à cette activité ancestrale.

Le premier PPT d’Auvergne a été signé par le parc régional des Volcans où l’on dénombre une trentaine d’estives collectives à l’image de celle de Récoleine.
Le premier PPT d’Auvergne a été signé par le parc régional des Volcans où l’on dénombre une trentaine d’estives collectives à l’image de celle de Récoleine.
© M. C.

La région Auvergne-Rhône-Alpes compte 29 plans pastoraux territoriaux (PPT) mais c’est le premier qui vient d’être signé en Auvergne, sur le territoire du parc naturel
régional des Volcans d’Auvergne (PNRVA). À la clé : 3,6 millions d’euros entièrement dédiés à l’activité pastorale présente sur le parc et ce pendant cinq ans. Cette enveloppe, soutenue à la fois par la Région et le fonds Feader, sera employée à la réalisation de divers travaux et investissements pour soutenir et développer les estives.

Une victoire collective
Couvrant près d’un quart du territoire du parc, les surfaces pastorales sont des maillons essentielles des élevages de moyenne montagne, tout en profitant à de nombreuses activités de loisirs et de tourisme. Le parc dénombre un trentaine d’estives collectives.
Le plan pastoral territorial signé le 1er juin entre la Région et le PNRVA permet le déploiement d’une stratégie à la fois de sauvegarde et de développement de ces surfaces. “Les plus beaux paysagistes sont nos éleveurs mais pour les garder, nous devons soutenir leur activité avant tout, économique”, a témoigné Lionel Chauvin, président du PNRVA lors de cette signature, en présence de Cédric Bonichon, conseiller régional, et de Jean-Michel Vigier, président d’Auvergne Estives. L’association a en charge l’animation et le déploiement de ce plan dont les projets seront validés par le Parc. Elle estime par ailleurs qu’environ “75 % du montant des opérations sera porté par des  collectifs tels que des groupements d’éleveurs, des associations ou des collectivités”.

Unis autour du pastoralisme
Le PPT se décline au travers de quatre axes. Ces derniers comprennent des actions en faveur de la structuration du foncier, la création de modes de gestions collectifs, la création ou l’amélioration des accès aux estives et de points d’abreuvement, la construction de cabanes de berger ou encore la sensibilisation des usagers du territoire à l’activité pastorale.
Autant de projets dans lesquels les éleveurs placent beaucoup d’espoir, à commencer par l’estive de Récoleine. Au pied du puy de la Vache, un site emblématique de la Chaîne des puys, les éleveurs constatent chaque année la fermeture du paysage, malgré leurs interventions. Trois troupeaux de génisses charolaises et aubrac, et un troupeau d’ovins, paissent là de mai à octobre sur plus de 180 hectares. “Les arbres poussent tout seuls ! Chaque année, on doit passer le gyrobroyeur pour détruire les genêts”, témoigne Denis Brandon, un éleveur de l’estive. Le Parc les soutient déjà financièrement dans cette démarche. Le nouveau PPT ira encore plus loin. “On aurait besoin de refaire les clôtures et un deuxième point d’eau.” Pierre Lamothe, l’éleveur ovin, espère quant à lui deux choses : “Sensibiliser les urbains et se préparer à l’arrivée du loup.” Le prédateur se rapproche et “ce n’est pas des filets électriques qui l’arrêteront”. La prédation, mais aussi la hausse récente des charges, complexifie et met à mal ce modèle agricole. Plus que jamais, “l’ensemble des acteurs du territoire doivent se réunir autour du pastoralisme pour le soutenir et c’est aussi le but du PPT”, souligne le président d’Auvergne Estives.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

carcasse dans un abattoir dans le Puy-de-Dôme
L'abattoir d'Issoire deviendra-t-il départemental ?

Le Conseil département du Puy-de-Dôme entame une réflexion pour une possible reprise de l'abattoir d'Issoire, suite à l'arrêt…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière