Aller au contenu principal

"Le Porc de Haute-Loire", nouvelle marque pour doper la filière

Tous les maillons de la filière porcine départementale se sont réunis autour d'un projet fédérateur. L'association de promotion du porc altiligérien vient de lancer officiellement sa marque "Le Porc de Haute-Loire". Ce lancement a eu lieu le 27 novembre dernier à St Julien Chapteuil au restaurant Vidal. Éleveurs, abatteurs, distributeurs et tranformateurs ont unanimement salué cette initiative interprofessionnelle.

Après plus d’un an de préparation, l’association de promotion du «Porc de Haute-Loire» a officiellement lancé sa marque. Pour ce faire, tous les acteurs de la filière porcine du département se sont réunis jeudi 27 novembre au restaurant Vidal à Saint-Julien Chapteuil. Eleveurs, abatteurs, transformateurs et distributeurs ont unanimement salué l’aboutissement de cette démarche interprofessionnelle.
Le président de l’association, Maurice Imbert, a ainsi remercié tous les acteurs de la filière qui se sont impliqués dans ce projet fédérateur.

Un atout pour la filière

Selon Maurice Imbert, cette marque identifie clairement, avec toutes les garanties de traçabilité, le porc né et élevé en Haute-Loire. Pour que les consommateurs le reconnaissent facilement, la marque est accompagnée d’un logo qui revêt 3 symboliques : le produit, le terroir et le territoire. Ce logo représente une tête de porc sortant de la carte de la Haute-Loire et entourée du sceau officiel de la marque.
Maurice Imbert a ajouté, qu’en créant une nouvelle marque, l’association montre sa volonté de privilégier les circuits courts entre producteurs et consommateurs, de pérenniser l’élevage porcin, ou encore garantir une origine et une qualité au consommateur. En effet, les éleveurs de porcs sont prêts à ouvrir les portes de leurs élevages pour montrer leurs modes de production et l’aménagement de leurs bâtiments. L’image de l’élevage porcin est souvent perçue de manière négative aux yeux de nombreux consommateurs. Cette démarche offre donc une nouvelle opportunité aux éleveurs de communiquer sur leurs pratiques d’élevage qui reposent sur les principes du bien-être animal.
Philippe Boutreux, directeur du magasin Super U à Aiguilhe et vice-président de l’association, a indiqué que les consommateurs étaient demandeurs de produits du terroir facilement repérables en rayon. D’autre part, il a assuré qu’un «effort raisonnable serait fait pour valoriser le prix payé aux producteurs.»
Le préfet Richard Didier a conclu cette présentation en saluant l’intérêt de travailler dans un rapport gagnant-gagnant. Dans le contexte difficile que connait l’agriculture actuellement, il est essentiel de promouvoir les démarches collectives de valorisation de produits de qualité qui permettent de dégager davantage de valeur ajoutée. «C’est souvent en période de crise que les idées avancent» devait d’ailleurs déclarer Christian Buffière, directeur de la Chambre d’agriculture. Tous les maillons de la chaîne sont dépendants les uns des autres, c’est donc très important qu’ils collaborent dans cette démarche.»

Agenda

Lundi 8 décembre : ferme ouverte au Gaec d’Orcimont à Monistrol/Loire avec les écoliers de CM1
Samedi 13 décembre : dégustation de boudin de «Porc de Haute-Loire» sur le marché du Plot
Janvier 2009 : visite d’une  exploitation dans le Val d’Allier sur le thème «produire du porc pour les circuits locaux».

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière