Aller au contenu principal

Le point sur la situation sanitaire en élevage

Le groupement de défense sanitaire de Lozère tenait son assemblée générale vendredi 15 décembre. Entre IBR, BVD, FCO et Border, l’association a pu dresser un état des lieux en Lozère.

© Aurélie Pasquelin

Réuni pour son assemblée générale, vendredi 15 décembre, à Balsièges, le GDS de Lozère a pu faire le point sur la situation sanitaire sur le département mais aussi au niveau régional et national. « Des programmes nationaux d’éradication de maladies se mettent en place pour maintenir notamment la vocation exportatrice de nos animaux reconnus pour leur très haute qualité sanitaire, c’est le cas de l’IBR et la BVD, a déclaré Emmanuel Roux, président du GDS. Les grands enjeux sanitaires ne sont plus ceux du passé et la pression des pays situés sur les mêmes marchés que nous engagent les éleveurs dans une « marche en avant », une demande toujours accrus d’excellence sanitaire. Être qualifié brucellose, tuberculose et leucose ne suffit plus. » Concernant les qualifications et certifications, le président du GDS a salué la « prise de conscience des éleveurs » en matière d’IBR. En effet, la structure enregistre cette année des chiffres records en termes de qualification : plus de 1 000 cheptels, soit 57 %, sont qualifiés, 302 sont en cours de qualification sans animaux positifs. « Nous allons qualifier pendant 12 mois autant de cheptels que pendant 15 années », indique Emmanuel Roux. Des chiffres qui s’expliquent par l’obligation de qualification mais qui n’en restent pas moins importants pour le département qui rattrape ainsi peu à peu son retard en la matière.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1440, du 28 décembre 2017, en page 4.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière