Aller au contenu principal

Concours d´AOC
Le plateau de fromages du Massif central

Onze fromages d´appellation d´origine contrôlée étaient en compétition le 18 octobre à Riom-ès-Montagnes. 47 trophées ont été décernés. Avec un bio et un autre issu de la traite unique, les salers jouent la différence…

© AA

Habituée des concours de fromages salers qu´elle accueille tous les deux ans, la ville de Riom-ès-Montagnes vient de recevoir celui des onze appellations d´origine contrôlée du Massif-Central. 150 producteurs étaient en compétition avec plus de 600 fromages qu´une cinquantaine de juges devaient départager. Ces bleus d´Auvergne, salers, fourmes d´Ambert, rocamadours, pélardons, cantals, roqueforts, laguioles, saint-nectaires, fourmes de Montbrison et bleus des Causses représentent 67 000 tonnes, 40 % de la production fromagère française, 68 coopératives ou industriels, 64 affineurs, 693 producteurs fermiers et 8 663 producteurs laitiers.

Ensemble pour réussir

Au nom de l´Association des fromages d´Auvergne (Afa), Michel Veschambre, président du Comité interprofessionnel des fromages (Cif), a remercié les partenaires de ce concours, la commune et le syndicat du bleu d´Auvergne, qui ont tout particulièrement oeuvré au bon déroulement de cette manifestation avec le soutien des équipes du saint-nectaire et du Cif. En évoquant cette entraide, Michel Veschambre a déploré une tendance à ignorer ses atouts et à ne pas mettre suffisamment ses points forts en avant. En constatant que le cantal n´est pas le premier de la classe, il a rappelé que ce n´est pas le cas du salers qui se retrouve en tête grâce à des conditions de production fortes comme la gerle ou l´alimentation.

Soyons fiers !

"Soyons-en fiers, et que tous ceux de chez nous en soient les premiers défenseurs", a lancé le président du Cif avant d´indiquer que, dans la tourmente de l´OMC, les fromages d´Auvergne auront bien besoin des tonnages, du savoir-faire commercial, de la maîtrise de la technologie des autres appellations. ¿ son tour, Bernard Filhol, vice-président du Conseil régional, s´est demandé pourquoi un certain nombre de ces fromages n´ont pas une meilleure valorisation en appelant de ses voeux que ces produits soient mieux reconnus à l´échelle nationale. Pierre Fouillade, conseiller général du canton de Riom-ès-Montagnes, a rappelé que de laisser tomber les fromages reviendrait à laisser tomber une part importante du développement.

Le résultat complet du concours et un point sur l´AOC salers, à lire dans L´UNION du mercredi 22 octobre 2003.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

carcasse dans un abattoir dans le Puy-de-Dôme
L'abattoir d'Issoire deviendra-t-il départemental ?

Le Conseil département du Puy-de-Dôme entame une réflexion pour une possible reprise de l'abattoir d'Issoire, suite à l'arrêt…

Des centrales d'achats bloquées par les agriculteurs en Auvergne-Rhône-Alpes

Les braises des manifestations agricoles de janvier à peine refroidies, FNSEA-JA remettent le couvert à partir de ce mercredi…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière