Aller au contenu principal

Le meilleur du canton de Felletin à Vallière

Le comice du canton de Felletin a eu lieu le samedi 5 septembre à Vallière.

© HC

Ni trop chaud, ni humide, il faisait un temps idéal pour les animaux exposés à Vallière à l’occasion du comice du canton de Felletin. Une trentaine d’éleveurs sont venus y présenter un bel échantillon de 130 vaches limousines et d’une trentaine de charolaises. On comptait également quelques éleveurs ovins venus montrer une trentaine d’animaux, sans oublier 7 autres races bovines (Prim’holstein, Rouge des prés, etc.), les petits animaux et les produits régionaux. Les concessionnaires de matériel agricole n’étaient pas en reste puisqu’ils étaient 4 pour présenter des outils variés et tous plus performants les uns que les autres.
Lors de la visite officielle, la qualité et la jeunesse ont été maintes fois mises en avant. En effet, les jeunes sont très présents dans le secteur, et plusieurs éleveurs seront présents à Cournon pour le concours national de la race Limousine qui aura lieu lors du Sommet de l’élevage début octobre.
Chaque éleveur a eu la parole auprès de Mme Valérie Simonet, présidente du Conseil départemental, ou encore de M. Michel Moine, président de la communauté de commune. Malgré l’enthousiasme de cet événement festif, le problème des cours de la viande face aux coûts de production flotte en permanence dans les esprits. Sans compter la sécheresse, qui n’est pas venue pour arranger des affaires déjà bien mises à mal. M. Pascal Lerousseau, vice-président de la Chambre d’agriculture, M. Jean-Marie Colon, président de Jeunes agriculteurs, et M. Christian Arvis, secrétaire général de la FDSEA, ont chacun pris à témoin les élus venus en nombre (on comptait en effet l’ensemble des maires du secteur, M. Jean-Luc Léger et Mme Agnès Guillemot, conseillers départementaux, ainsi que Mme Martine Laporte, suppléante du député Michel Vergnier). Pour les représentants de la profession, cette année 2015 est l’une des pires de toutes : mise en place « catastrophique » de la PAC, cours désastreux, normes « emmerdantes » et par dessus tout cela une sécheresse historique. Jean-Marie Colon a notamment insisté sur les difficultés de l’installation cette année. Les jeunes installés en début d’année n’ont toujours pas reçu de DJA et le chèque installation du Conseil départemental a été supprimé pour incompatibilité avec la loi NOTRE (réforme territoriale). Christian Arvis a de son côté fustigé les annonces faites à Paris lors de l’action du 3 septembre : « Le doublement de l’enveloppe du Fonds d’allégement des charges est très insuffisant : on passe de 250 à 500 euros par exploitation creusoise, ce ne sont que des mesurettes. Il faut avant tout que la France cesse d’ajouter ses propres normes aux normes européennes ».
Du coté des élus, Mme Valérie Bertin, maire de Vallière, a assuré les agriculteurs de son oreille attentive et largement remercié le GDA d’Aubusson et l’ensemble des bénévoles qui ont fait de ce comice une réussite, à commencer par le président du comice, Daniel Peyrot. Enfin, Mme Simonet, en tant que présidente du Conseil départemental, a félicité les éleveurs pour leur engagement vers l’excellence, rappelant que cela demandait énormément « de travail, de démarches, d’investissement et de temps ». Elle s’est dite très sensibilisée aux problèmes des éleveurs, les a encouragé à continuer de se battre et a promis de faire tout ce qui serait en son pouvoir pour les accompagner dans leurs efforts pour que la Creuse reste un département vivant.

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière